head

Auteur: Ikipou

La commande head permet d'affiche les premières lignes d'un fichier.

Utilisation

La commande s'utilise en donnant en paramètre le nom d'un fichier dont il faut lire les premières lignes. Si aucun fichier n'est précisé, la commande utilise l'entrée standard.

Voici par exemple l'utilisation de head sur le fichier /etc/passwd:

$ head /etc/passwd
root:x:0:0:root:/root:/bin/bash
daemon:x:1:1:daemon:/usr/sbin:/bin/sh
bin:x:2:2:bin:/bin:/bin/sh
sys:x:3:3:sys:/dev:/bin/sh
sync:x:4:65534:sync:/bin:/bin/sync
games:x:5:60:games:/usr/games:/bin/sh
man:x:6:12:man:/var/cache/man:/bin/sh
lp:x:7:7:lp:/var/spool/lpd:/bin/sh
mail:x:8:8:mail:/var/mail:/bin/sh
news:x:9:9:news:/var/spool/news:/bin/sh

Par défaut, la commande affiche les 10 premières lignes du fichier. L'option -n permet de préciser le nombre de ligne à afficher.

Voici par exemple comment afficher une seule ligne dans l'exemple précédent:

$ head -n 1 /etc/passwd
root:x:0:0:root:/root:/bin/bash

Page de manuel

La page de manuel de head décrit brièvement la commande et ses options.

Toutes les opérations du langage en tant qu'instrument du raisonnement
peuvent se conduire dans un système de signes composé des éléments
suivants :
1) Des symboles littéraux tels que x, y, etc. représentant les choses en
tant qu'objets de nos conceptions.
2) Des signes d'opérations tels que +, -, ×, qui traduisent les
opérations de l'esprit par lesquelles les conceptions des choses sont
combinées ou séparées de manière à former de nouvelles conceptions
comprenant les mêmes éléments.
3) Le signe d'identité =.
Et ces symboles logiques voient leur usage soumis à des lois
déterminées, qui en partie s'accordent et en partie ne s'accordent pas
avec les lois et symboles correspondants dans la science de l'algèbre.
-+- George Boole, Les lois de la pensée -+-