nice

Auteur: Ikipou

La commande nice permet de gérer la priorité des processus lors de leur lancement.

La priorité des processus

L'ordonanceur du noyau Linux gère les processus de façon équitable entre les utilisateurs (ou les groupes de processus si c'est configuré). Une notion de priorité dynamique existe dans le noyau pour permettre l'équilibrage des tâches et la résolution de certains problèmes.

Le nice permet d'influencer la priorité des processus définie par le noyau. Le mot "nice" signifie gentil en Anglais, c'est donc une mesure de "gentillesse" entre les processus.

Cette mesure de gentillesse s'étale entre 19 (le moins prioritaire) et -20 (le plus prioritaire). Seul le super utilisateur (le root) peut mettre une priorité négative. Un utilisateur normal ne peut donc que diminuer sa priorité vis-à-vis des autres processus, jamais l'augmenter.

Utiliser nice

Pour utiliser nice, il suffit de faire précéder la commander à lancer par nice suivit de l'option -n suivit de la priorité désirée.

Voici par exemple le lancement de la commande top avec la priorité minimale:

$ nice -n 19 top

Augmenter la priorité se fait avec le root. Voici par exemple le lancement du serveur memcache avec la priorité maximale:

# nice -n -20 memcached

Gérer les priorités

Augmenter la priorité d'un service permet d'en augmenter légèrement l'efficacité. Néanmoins, cela peut introduire des délais pour les autres services. Les priorités doivent donc être gérées avec soin lorsqu'elles sont modifiées.

Page de manuel

La page de manuel de nice décrit la commande et ses options. Il n'y a pas d'options utile qui n'ait été vu dans cette page d'introduction.

PHILIPPE :
Je suis le lumineux, le neuf, l'auréolé.
ESTELLE :
Mon prince d'Aquitaine à la cour anoblie.
PHILIPPE :
Tu es ma seule étoile et mon luth constellé.
ESTELLE :
Le Soleil de l'espoir m'exalte à la folie.
PHILIPPE :
Dans la nuit des flambeaux, nous avons décollé.
ESTELLE :
Prends-moi mon beau Philippe, allons en Italie !
PHILIPPE :
Ta fleur me plaisait tant que mon coeur s'est soûlé.
ESTELLE :
C'est merveilleux, ton pampre à ma rose s'allie.
PHILIPPE :
Nuit d'amour ou rébus ? Oulipo ou clairon ?
ESTELLE :
Mon front est rouge encor de ton baiser de renne.
PHILIPPE :
J'ai rêvé dans la grotte où tu nages, sirène !
ESTELLE :
Soyons deux fois vainqueurs en soudant nos fleurons !
PHILIPPE :
Modulons tour à tour sur la lyre d'Orphée...
ESTELLE :
Les soupirs du BooK saint et les cris de la fée.

-- Kaeser, Pascal