Linux (fr)

  • Vulnérabilité majeure dans Kmail (Journaux LinuxFR)

    Bonjour,

    un blogueur vient de découvrir un bug dans le système de chiffrement de Kmail qui rend celui-ci inopérant sur toutes les versions depuis la 4.11. Un correctif est disponible depuis peu : mettez-vous à jour !
    http://www.numerama.com/tech/270903-kmail-le-client-mail-de-kde-envoyait-des-mails-chiffres-en-clair-depuis-quatre-ans.html

    Lire les commentaires

  • Vulnérabilité majeure dans Kmail (Journaux LinuxFR)

    Bonjour,

    un blogueur vient de découvrir un bug dans le système de chiffrement de Kmail qui rend celui-ci inopérant sur toutes les versions depuis la 4.11. Un correctif est disponible depuis peu : mettez-vous à jour !
    http://www.numerama.com/tech/270903-kmail-le-client-mail-de-kde-envoyait-des-mails-chiffres-en-clair-depuis-quatre-ans.html

    Lire les commentaires

  • Diskiopi démarre un kick (Journaux LinuxFR)

    J'en ai déjà parlé ici et ici le projet Diskiopi qui consiste à mettre un Raspberry pi ou un Odroid dans un boîtier avec écran tactile, webcam, batteries (en option), boutons, connecteurs d'entrée sortie, hauts parleurs, … afin de pouvoir l'utiliser comme un ordinateur original ou une tablette.
    Les plans du boîtier et des cartes crées pour ce projet seront disponible en téléchargement, pouvant ainsi être imprimés en 3D ou recrées.
    Étant donné que le diskiopi a été conçu pour être facilement démonté et qu'il suffit de changer le nano-ordinateur ce projet est facilement évolutif et donc moins rapidement obsolète.
    Page du financement participatif

    Lire les commentaires

  • Système de fichiers clusterisé - OCFS2, GFS2, GlusterFS, autres (Journaux LinuxFR)

    Bonjour,

    Voici une réflexion à voix haute, dans l'espoir d'attirer l'attention de ceux qui maîtrisent certains des points abordés ci-dessous.

    Depuis des années, nos répertoires partagés sont servis par des serveurs Samba, montés en cluster via CTDB, formatés en OCFS2.
    Le tout tourne sur des Oracle Linux 6 ou des CentOS 6 et ça fonctionne plutôt bien (zéro corruption de données, pas de souci de locking, performances moyennes mais suffisantes, bonne résilience).

    Aujourd'hui, je tente de moderniser tout ça selon les réflexions suivantes :
    - Passer sur une version 7 de RHEL/OL/CentOS/Fedora…
    - Passer à Samba 4.x
    - Questionner la pertinence d'OCFS2

    Le passage à la version 7 et systemd ainsi que Samba 4 ne pose pas de problème.
    La dernière version d'OCFS2 semble assez ancienne, et ne semble plus évoluer depuis 2011.

    Le choix d'OCFS2 pour gérer des fichiers partagés vient du besoin suivant : un (en réalité plusieurs) gros LUN contenant des données, et plusieurs serveurs samba qui y accèdent simultanément. En cas de panne d'un serveur Samba, CTDB assure de manière transparente le bon fonctionnement des Samba vivants.

    Il s'avère que CTDB nécessite en plus un dossier partagé privé accessible simultanément ("recovery lock file") par chacun des nœuds du cluster, formaté dans un système de fichiers supportant les posix locks.
    Dans notre cluster actuel, ce point de montage est formaté en GFS2, car c'est le seul que j'ai trouvé qui supporte les PLOCKS. (GPFS - payant, les supporte aussi, mais voilà, c'est payant).
    Afin de limiter la profusion de technos impliquées, j'ai tenter de virer GFS2 et de formater mon espace de PLOCKS en OCFS2 mais cette vieillerie ne les supporte pas. Bref, je vais devoir remettre en place GFS2 et son cortège de DLM, Corosync, cman et autre heartbeateries, et j'avoue que je cache ma joie :(

    Ce qui me fait m'exprimer ici est une interrogation sur ce que font les autres :
    - Ressentez-vous le besoin de clusteriser Samba ou autre serveur de fichiers ?
    - Ou assumez-vous le fait de pouvoir perdre un moteur de serveur de fichiers ?
    - Ou avez-vous dupliqué les données, et donc les moteurs ?

    Je pourrais passer sur du GlusterFS, ce qui assure la redondance des moteurs, mais implique aussi la 3 x duplication des données, ce qui est presque impossible en terme de volume (et de perfs).

    Pour les windowsiens, certains utilisent DFS non seulement en temps que vitrine d’arborescence, mais également comme outil de duplication.
    Nous ne l'utilisons que comme vitrine, la duplication de données étant trop coûteuse.

    Bref, je suis intéressé par vos façons de faire et vos remarques.

    Lire les commentaires

  • Des sonneries de téléphone en morse (Journaux LinuxFR)

    Vous avez envie de vraies sonneries de mobile personnalisées ?

    Faites les en morse !

    « Tata tita tata tita tati », ça sonne mieux que « maman » non ?

    Ça tient en deux programmes :

    • txt2mrs qui convertit du texte en code morse,
    • mrs2snd qui convertit du code morse en fichier wav.

    On peut les trouver là : https://framagit.org/mabu/txt2snd/

    En C, la seul dépendance est libsndfile, donc ça devrait se compiler sur une majorité de système.

    Lire les commentaires

  • Émission radio sur la vie privée et Salut à Toi (Journaux LinuxFR)

    Salut à vous,

    j'ai été interviewé par Radio Prague il y a quelques temps pour parler de Salut à Toi. L'émission a été mise en ligne récemment, et je suis vraiment content du résultat : la journaliste explique très bien, ça n'est pas trop technique, et le projet a bien été compris.

    Vous pouvez écouter/télécharger l'émission et lire la transcription ici: http://www.radio.cz/fr/rubrique/panorama/la-disparition-de-la-vie-privee-nest-pas-inevitable.

    Il n'y a pas eu beaucoup de nouvelles écrites ces derniers mois, ni de participation à des événements libristes parce qu'il a été nécessaire de se concentrer sur le développement, et sur de l'administration (informatique), et aussi parce que le temps libre est rare. Par contre le code a bien avancé et les nouveautés sont nombreuses : composants, génération de blog statique, cadriciel(framework) web, événements, et bientôt un gestionnaire de tickets basé sur XMPP, la rentrée s'annonce chaude (sans oublier l'interface Android dont j'ai parlé ici dernièrement. J'essaierai de trouver le temps de détailler ces nouveautés dans les semaines à venir.

    J'ai également commencé la rédaction d'un nouvel épisode de parlons XMPP, que j'espère publier cette semaine, là encore si je trouve le temps.

    à bientôt !

    Lire les commentaires

  • Un nouveau visualiseur de PDF sous Linux (Journaux LinuxFR)

    Bonjour,

    il y a peu de visualiseurs de fichiers PDF conviviaux et rapides sous Linux : Evince et Okular sont excellents mais parfois à l'impression il peut y avoir de petits problèmes (caractères mal espacés, signes moins qui disparaissent, etc.). Le vénérable xpdf est… vénérable. Il y en a d'autres : récemment j'avais trouvé qpdfview, agréable mais pas encore au niveau…

    Par ailleurs Adobe Reader n'est plus développé sous Linux. La dernière version disponible est la 9.5.5. Elle marche bien pour le moment, mais qu'en sera t-il à l'avenir ?

    Mais bonne nouvelle, la société Qoppa Software, éditrice de l'excellent PDF Studio (concurrent d'Adobe Acrobat pour l'édition de fichiers PDF, comptez 90 euros pour la version standard et 130 euros pour la version pro) propose un nouveau visualiseur gratuit PDF Studio Viewer, basé sur la dernière version de PDF Studio (la version 12), qui vient de sortir ces jours-ci.

    PDF Studio Viewer est multi-plateforme et s'avère extrêmement rapide pour l'affichage et la navigation et propose plein de petits outils sympas (la loupe, la prise d'instantanés, etc.). L'impression fonctionne bien, même si je n'ai encore fait que peu de tests.

    Seul bémol pour le moment, je n'ai pas trouvé de mode plein écran, bien agréable pourtant pour lire à l'écran. Il y a bien un mode de lecture, mais pas en plein écran.

    Bref, ce nouveau visualiseur s'avère une alternative intéressante aux classiques Evince et Okular lorsque ceux-ci ont des vapeurs (par cette canicule)…

    Un petit truc pour améliorer le look and feel : éditer le fichier .pdfstudioviewer12/settings.xml et mettre "GTK+" à la place de "Nimbus" ou "Metal" dans le champ LookFeel et vous aurez un aspect GTK+ natif de votre interface.

    Le lien pour télécharger PDF Studio Viewer : https://www.qoppa.com/pdfstudioviewer/

    Lire les commentaires

  • PipeWire veut unifier la gestion des flux audio et video (Journaux LinuxFR)

    TLDR; c'est résumé sur le site web de Pipewire

    Qui parmi les lecteurs réguliers de LinuxFr.org n'a jamais entendu parler de PulseAudio ? Pour les profanes, rappelons que PulseAudio(1) est une brique logicielle que l'on retrouve au sein de nombreuses distributions GNU/Linux. Son rôle est de recevoir l'ensemble des flux audio issus des différents logiciels, et de les transmettre ensuite à une carte son ou bien un autre équipement à travers le réseau - par exemple un PC dédié au Home Cinema (HTPC). Il s'agit d'une alternative à un autre serveur de son plus ancien nommé Jack, que PulseAudio visait à remplacer, sujet hautement polémique s'il en est.

    Hé bien Wim Taymans, connu pour son travail sur Gstreamer (voir la page Wikipedia anglosaxone le concernant), travaille pour le compte de RedHat sur un logiciel du nom de Pipewire (anciennement Pinos). Ce logiciel dont le nom de code était PulseVideo est inspiré de vous aurez deviné quoi. Pulsevideo visait à permettre à plusieurs applications d'accéder simultanément à un même flux vidéo, tel que celui d'une webcam, comme l'indique la maquette de WimManley sur Github

    L'intérêt ? Christian Schaller (salarié RedHat) nous le présentait il y a 2 ans sur son blog, du moins pour ce qui concerne Fedora. Il peut s'agir par exemple de faire des démos logicielles en combinant l'enregistrement d'écran avec la webcam. Les applications isolées dans un bac à sable devraient également en bénéficier pour exposer leurs flux vidéo et audio. Mais à l'époque, non non, il n'était pas question de remplacer PulseAudio nous assurait-on.

    Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts et Schaller évoque Pipewire parmis les perspectives de Fedora Workstation 26 et au-delà. Les ambitions sont autrement plus grandes que celles affichées autrefois car il est désormais question d'« unifier l'audio et la vidéo sur Linux ». Et ça veut dire unifier l'audio, donc « gérer l'audio d'une manière qui non seulement couvre les cas d'utilisation de PulseAudio, mais aussi ceux gérés par Jack aujourd'hui »…

    PipeWire fera-t-il disparaître PulseAudio, et aura-t-il la peau des trolls qui depuis 12 ans se repaissaient de cet inépuisable sujet de conversation ?


    1. PulseAudio est aujourd'hui maintenu par Arun Raghavan et Tanu Kaskinen. Ce dernier a récemment lancé une campagne de financement parce qu'après tout, c'est pas parce qu'on aime ce qu'on fait qu'on doit pas être payé.

    Lire les commentaires

  • Quid de l'escape-game open-source ? (Journaux LinuxFR)

    Préambule : pour ceux et celles qui ne connaissent pas, l'escape-game - ou jeu d'évasion grandeur nature - est une activité de groupe où l'on doit (généralement, d'où le nom) s'échapper d'une pièce dans laquelle l'équipe est enfermée en fouillant et résolvant des énigmes. Pour plus de détails je vous renvoie vers la page wikipedia.

    J'ai fait quelques recherches et je n'ai pas trouvé de scénario d'escape-game open-source. Et en tant que créateur de salles d'escape-game (depuis pas longtemps), je pèse le pour et le contre.

    Bien que certains aient fait un business de la création/vente de salles d'escape-game, il y a aussi ceux et celles qui revendent leurs salles lorsqu'ils les remplacent. Bien qu'ils y perdraient sur l'aspect financier (quoi-que vu qu'en général ils vendent aussi le matériel et la décoration), je pense que c'est là la raison principale de l'absence d'escape-game open-source.

    Créer une salle d'escape-game est un processus long et fastidieux : il faut qu'elle soit accessible aux débutants mais qu'elle reste intéressante pour les experts et qu'une équipe de 2 joueurs puissent la réussir et en même temps qu'une équipe de 5-6 joueurs ne la finissent pas en 20 minutes.
    En plus de cet équilibre à trouver, il faut que le contenu soit intéressant et que les mécaniques de jeu ne soient pas vues et revues (la lumière noire par exemple).
    Pour finir une salle n'est jamais "finie" : au fur et à mesure que les client passent, on se rend compte que des ajustements sont nécessaires.

    J'aimerai donc mettre sous licence GPL (dans l'idée, mais une adaptation serait sans doute nécessaire) un de mes scénarios. Pour moi le gain serait de récupérer les retours et les améliorations apportées par les autre enseignes qui l'aurait déployé. Pour eux le gain serait bien évidemment l'économie de temps et/ou d'argent.
    Cela permettrait aussi aux enseignes de connaître le contenu des salles de leurs concurrents proches et ainsi d'éviter certaines mécaniques de jeu déjà utilisées.

    Ce qui me freine dans la démarche pour le moment c'est que je veux éviter que les clients "tombent" sur le scénario et perdent la surprise de la salle, mais également comment contrôler et sanctionner les transgresseurs de la licence ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Lire les commentaires

  • Wiki Ubuntu-fr: réunion de la dernière chance lundi 26 juin 2017 (Journaux LinuxFR)

    Sommaire

    Ce journal traite du wiki Ubuntu francophone. De son histoire, son état actuel. Et de l'effort actuel de la communauté pour le moderniser.

    Le wiki et moi

    C'est quoi 10 ans dans l'informatique? D'aucuns diront que c'est une éternité. Mais pour ma part j'ai parfois l'impression que c'était hier. J'ai découvert le monde de linux en 2007 avec Ubuntu 7.04, Feisty Fawn. A l'époque la page d'accueil de la documentation ressemblait à ceci. Jeune enthousiaste, je me suis vite lancé à corps perdu dans les tweaks les plus improbables, de l'installation de versions beta aux tentatives sans fin de faire enfin marcher le cube de compiz fusion. De distribution en distribution il y avait toujours un truc qui ne marchait pas, tantôt le wifi, tantôt la carte graphique, tantôt l'imprimante.. et de bidouille en bidouille, j'ai beaucoup lu la doc, j'y ai participé, j'ai créé de nombreuses pages dont une quinzaine existe encore.

    Oh et puis du coup je me suis retrouvé sur la mailing list des contributeurs du wiki, j'y ai participé d'abord timidement et puis comme personne ne mordait avec de plus en plus d'aisance et j'ai fini par intégrer l'équipe des administrateurs.

    Administrer le wiki francophone d'Ubuntu

    Le travail d'administrateur c'est super! On est au service de la communauté, on oriente les contributeurs, on cadre les chantiers en cours, on lance les débats pour définir les prochaines orientations, on essaie de faire en sorte que le wiki vive bien et que les contributeurs soient heureux :).

    …Mais il faut bien l'avouer, c'est aussi parfois très pénible, fatigant, lassant, usant. La lassitude de former des tas de nouveaux gens qui ne restent pas très longtemps. La lassitude de devoir être derrière les gens qui ne respectent pas les normes d'édition du wiki, qui balancent du sudo en veux-tu en voila, avec des lignes de commandes sans aucune explication de contexte alors que certaines sont dangereuses et qu'il faut comprendre ce qu'on fait lorsqu'on les utilise, et puis il y a le vandalisme, les gens qui sont de mauvaise foi, qui t'engueulent comme un poisson pourri pour finalement se rendre compte que tu n'y es pour rien.. Bref c'est un peu comme tout job de responsabilité dans une association bénévole, on donne beaucoup, on encaisse pas mal, on tient la distance comme on peut ;)

    Et si la distance est parfois un peu ca………l……m….e, elle est parfois également passionnante! Vous avez entendu parler du chantier pour refaire la page d'accueil de la documentation? Non? C'est dingue j'ai encore l'impression que c'était hier, regardez, voila la page de récapitulatif qui avait été écrite à l'époque, résultat de centaines de mails échangés sur la mailing list, de débats parfois contradictoires, fruit d'une âpre bataille d'opinions pour trouver des convergences entre tous les participants et obtenir un consensus. Et la voila la nouvelle page d'accueil, toute belle, flambant neuve, le résultat de tous nos efforts! Mais c'était en 2009 qu'elle est sortie et rien n'a changé depuis ou presque.

    Autopsie d'un wiki

    Notre documentation a un peu vieilli. Elle comporte de nombreuses pages obsolètes ou non maintenues. Certaines pages mixent du contenu pertinent et des choses qui ne sont plus d'actualité. Et puis elle n'a jamais pris le virage du support des mobiles et tablettes, le fameux responsive design, comme disent les webmaster pour désigner cette capacité qu'a un site internet à adapter sa présentation à la taille de l'écran sur lequel il est consulté.

    La communauté aussi a vieilli. On a beaucoup de contributeurs qui sont partis et peu qui sont arrivés. L'équipe des administrateurs n'a pas vu de nouveau membre depuis plus de 5 ans et on a tous fait des pauses plus ou moins longues avec moins de temps libre et une motivation variable. Aujourd'hui il y a environ 5 fois moins de modifications qu'il y a dix ans, et les gens qui sont là font ce qu'ils peuvent pour maintenir la barque à flot.

    Chutes d'eau en vue!

    Il y a quelque temps, Canonical, la société qui gère Ubuntu a annoncé l'abandon d'Unity, cette interface qu'elle a porté pendant 4 ans en pariant sur la convergence des supports mobiles et ordinateurs fixes avec un seul système d'exploitation pour tous. L'idée n'ayant pas fonctionné, elle est abandonnée. Et ça fait autant de pages consacrées à Unity (heureusement pas si nombreuses) qui vont devenir obsolètes. En avril 2018 sortira la prochaine version d'Ubuntu à longue durée de support la 18.04 LTS. Ca laisse donc une petite année pour préparer la transition.

    Alors avec ceux des administrateurs qui sont encore a peu près d'attaque, on a décidé de donner une chance à la doc et à la communauté francophone.

    Un nouvel espoir

    Le problème c'est qu'on n'y arrivera pas tout seuls. On a un besoin urgent de renouveler l'équipe, on a besoin de nouvelles idées, de gens qui ont des talents de développeurs et de gens qui peuvent juste donner leur avis, ou participer aux travaux de modernisation de la documentation.

    Alors on s'est dit qu'on allait organiser une grande réunion en ligne avec tous les administrateurs, tous les contributeurs, tous les lecteurs, tous les utilisateurs, tous ceux qui aiment la fête de la musique ou pas, tous les curieux, bref tout le monde afin de voir combien on est ce qu'on peut faire, et voir quelles sont les attentes de la communauté et recueillir un maximum d'avis.

    Une réunion au sommet

    L'évènement a été annoncé sur le forum Ubuntu-fr il y a quelques jours et on essaie d'en parler tous azimuts (mais c'est pas facile). Pour faire simple, la réunion aura lieu le 26 juin 2017 à 21h sur Framateam, communauté Ubuntu, canal doc. Si vous n'êtes jamais allé sur Framateam, voici un lien direct d'invitation. Attention il vous faudra un navigateur relativement récent (Firefox 52+, Chrome 43+). Alors on a eu pas mal de débats là dessus, pourquoi Framateam, pourquoi pas rester sur IRC, etc. Mais pour faire simple on cherchait une solution libre et un peu plus pratique qu'IRC (vous pourrez rejoindre en cours de soirée et savoir ce qui s'est dit avant, trop bien!)

    Alors pour cadrer la réunion et espérer qu'elle soit autant que possible productive, on a fait une petite réunion préliminaire dont voici le compte-rendu, afin de déterminer les points à mettre à l'ordre du jour, que voici également. Bien sûr, tout ça n'est pas figé dans le marbre. On a déjà eu des interventions intéressantes sur le forum ou sur Framateam (le salon est déjà créé vous pouvez venir quand vous voulez), avec des suggestions par exemple pour convertir nos sources et passer de dokuwiki à mediawiki. On espère qu'il y aura des tas d'autres suggestions intéressantes comme ça avant, pendant, après la réunion.

    On espère surtout que ce projet intéressera la communauté. On vous attend nombreux et motivés pour discuter de l'avenir de la doc et pourquoi pas intégrer l'équipe, et pourquoi pas, devenir administrateurs du wiki vous aussi, hé oui! A lundi donc…

    NB: Ne vous fiez pas à la carte de l'agenda du libre, la réunion aura bien lieu sur internet, pas besoin de traverser l'Atlantique, donc ;)

    Lire les commentaires

  • Diskiopi démarre un kick (Journaux LinuxFR)

    J'en ai déjà parlé ici et ici le projet Diskiopi qui consiste à mettre un Raspberry pi ou un Odroid dans un boîtier avec écran tactile, webcam, batteries (en option), boutons, connecteurs d'entrée sortie, hauts parleurs, … afin de pouvoir l'utiliser comme un ordinateur original ou une tablette.
    Les plans du boîtier et des cartes crées pour ce projet seront disponible en téléchargement, pouvant ainsi être imprimés en 3D ou recrées.
    Étant donné que le diskiopi a été conçu pour être facilement démonté et qu'il suffit de changer le nano-ordinateur ce projet est facilement évolutif et donc moins rapidement obsolète.
    Page du financement participatif

    Lire les commentaires

  • Meilleures contributions LinuxFr.org : les primées de mai 2017 (Dépêches LinuxFR)

    Nous continuons sur notre lancée de récompenser ceux qui chaque mois contribuent au site LinuxFr.org (dépêches, commentaires, logo, journaux, patchs, etc.). Vous n'êtes pas sans risquer de gagner un abonnement à GNU/Linux Magazine France ou encore un livre des éditions Eyrolles ou ENI. Voici les gagnants du mois de mai 2017 :

    Abonnement d'un an à GNU/Linux Magazine France (éditions Diamond)

    Livres des éditions Eyrolles et ENI

    Les livres qu'ils ont sélectionnés sont en seconde partie de la dépêche. N'oubliez pas de contribuer, LinuxFr.org vit pour vous et par vous !

    Certains gagnants n'ont pas pu être joints ou n'ont pas répondu. Les lots ont été ré-attribués automatiquement. N'oubliez pas de mettre une adresse de courriel valable dans votre compte ou lors de la proposition d'une dépêche. En effet, c'est notre seul moyen de vous contacter, que ce soit pour les lots ou des questions sur votre dépêche lors de sa modération. Tous nos remerciements aux contributeurs du site ainsi qu'à GNU/Linux Magazine France, aux éditions Eyrolles et ENI.

    Bandeau LinuxFr.org

    Les livres sélectionnés par les gagnants :

    Logo éditions Diamonds   Logo éditions ENI   Logo éditions Eyrolles
                       

    Lire les commentaires

  • Des sonneries de téléphone en morse (Journaux LinuxFR)

    Vous avez envie de vraies sonneries de mobile personnalisées ?

    Faites les en morse !

    « Tata tita tata tita tati », ça sonne mieux que « maman » non ?

    Ça tient en deux programmes :

    • txt2mrs qui convertit du texte en code morse,
    • mrs2snd qui convertit du code morse en fichier wav.

    On peut les trouver là : https://framagit.org/mabu/txt2snd/

    En C, la seul dépendance est libsndfile, donc ça devrait se compiler sur une majorité de système.

    Lire les commentaires

  • Système de fichiers clusterisé - OCFS2, GFS2, GlusterFS, autres (Journaux LinuxFR)

    Bonjour,

    Voici une réflexion à voix haute, dans l'espoir d'attirer l'attention de ceux qui maîtrisent certains des points abordés ci-dessous.

    Depuis des années, nos répertoires partagés sont servis par des serveurs Samba, montés en cluster via CTDB, formatés en OCFS2.
    Le tout tourne sur des Oracle Linux 6 ou des CentOS 6 et ça fonctionne plutôt bien (zéro corruption de données, pas de souci de locking, performances moyennes mais suffisantes, bonne résilience).

    Aujourd'hui, je tente de moderniser tout ça selon les réflexions suivantes :
    - Passer sur une version 7 de RHEL/OL/CentOS/Fedora…
    - Passer à Samba 4.x
    - Questionner la pertinence d'OCFS2

    Le passage à la version 7 et systemd ainsi que Samba 4 ne pose pas de problème.
    La dernière version d'OCFS2 semble assez ancienne, et ne semble plus évoluer depuis 2011.

    Le choix d'OCFS2 pour gérer des fichiers partagés vient du besoin suivant : un (en réalité plusieurs) gros LUN contenant des données, et plusieurs serveurs samba qui y accèdent simultanément. En cas de panne d'un serveur Samba, CTDB assure de manière transparente le bon fonctionnement des Samba vivants.

    Il s'avère que CTDB nécessite en plus un dossier partagé privé accessible simultanément ("recovery lock file") par chacun des nœuds du cluster, formaté dans un système de fichiers supportant les posix locks.
    Dans notre cluster actuel, ce point de montage est formaté en GFS2, car c'est le seul que j'ai trouvé qui supporte les PLOCKS. (GPFS - payant, les supporte aussi, mais voilà, c'est payant).
    Afin de limiter la profusion de technos impliquées, j'ai tenter de virer GFS2 et de formater mon espace de PLOCKS en OCFS2 mais cette vieillerie ne les supporte pas. Bref, je vais devoir remettre en place GFS2 et son cortège de DLM, Corosync, cman et autre heartbeateries, et j'avoue que je cache ma joie :(

    Ce qui me fait m'exprimer ici est une interrogation sur ce que font les autres :
    - Ressentez-vous le besoin de clusteriser Samba ou autre serveur de fichiers ?
    - Ou assumez-vous le fait de pouvoir perdre un moteur de serveur de fichiers ?
    - Ou avez-vous dupliqué les données, et donc les moteurs ?

    Je pourrais passer sur du GlusterFS, ce qui assure la redondance des moteurs, mais implique aussi la 3 x duplication des données, ce qui est presque impossible en terme de volume (et de perfs).

    Pour les windowsiens, certains utilisent DFS non seulement en temps que vitrine d’arborescence, mais également comme outil de duplication.
    Nous ne l'utilisons que comme vitrine, la duplication de données étant trop coûteuse.

    Bref, je suis intéressé par vos façons de faire et vos remarques.

    Lire les commentaires

  • Première sortie d’Élixir : embarquez, naviguez ! (Dépêches LinuxFR)

    Ça fait quelques années que Free-Electrons propose de naviguer dans le code source de notre bien‐aimé noyau. Le vénérable Linux Cross Reference (LXR) ayant un peu de mal quand le vent et les grosses vagues se lèvent, ils ont cherché autre chose : OpenGrok, la dernière version 2.2 de LXR… Une petite plongée dans le code plus tard, Mikael Bouillot, secouant sa crinière, a décidé de coder un outil simple et léger, sans bases de données superflues : Elixir — comme le langage, oui, mais c’est codé en Python.

    LXR a été créé en 1994 pour naviguer aisément dans le code source du noyau Linux. La sortie est en HTML avec tous les liens qu’il faut. Au début, LXR n’utilisait pas de base de données SQL, ce qui avait l’avantage d’être simple et rapide. Free-Electron a choisi d’utiliser la version LXR 0.3.1 (stable et sans SQL) pendant trèèèès longtemps.

    Alors pourquoi créer un nouveau moteur ?

    LXR 0.3.1 c’est un peu vieux et limité… Depuis 1999 le Web a changé, le noyau avec ses arbres et son historique de développement sont beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup plus gros, Linus a développé Git, etc., et Free-Electrons voulait étendre son service vers d’autres projets tout en l’améliorant (Web adaptatif (responsive design)). Tout ça devant demeurer simple, rapide et léger. L’arlésienne, quoi !

    Il y a une autre raison : Free-Electrons voulait vraiment beaucoup améliorer son service ! Il s’agissait de fournir les dernières révisions tout en conservant des références non modifiables (immutable), c’est‐à‐dire que quiconque plaçait un lien vers ces jolis petits bouts de code en C serait assuré de le retrouver quelques siècles plus tard (soyons visionnaires).

    Il s’agissait, près de l’herbage
    D’un champ de choux verts et pommés
    Un champ de rêve en vérité
    Qui excitait sa convoitise
    Et qu’un vieux berger protégeait.
    Les bergers sont d’une bêtise !

    (interlude)

    Deux grandes idées :

    1. Comme dans LXR 0.3, fuir comme la peste les moteurs de bases de données relationnelles et rester frugal avec un stockage en listes de paires clefs‐valeurs ;
    2. Utiliser le modèle de données de Git pour éviter d’indexer de multiples versions identiques d’un fichier. Indexer les blobs de Git suffit puisqu’ils sont partagés entre les révisions.

    Et tout ça reste assez simple, deux petits scripts en Python se répartissent le boulot d’indexer et produire les pages à la demande, Ctags fournissant les identifiants.


    L’interlude poétique est extrait d’une fable de Jean‐Pierre Rosnay : La chèvre et le chou.

    Lire les commentaires

  • Des sonnerie de téléphone en morse (Journaux LinuxFR)

    Vous avez envie de vrai sonnerie de mobile personnalisées ?

    Faites les en morse !

    « Tata tita tata tita tati », ça sonne mieux que « maman » non ?

    Ça tient en deux programmes :

    • txt2mrs qui converti du texte en code morse,
    • mrs2snd qui converti du code morse en fichier wav.

    On peut les trouver là : https://framagit.org/mabu/txt2snd/

    En C, la seul dépendance est libsndfile,
    donc ça devrait se compiler sur une majorité de système.

    Lire les commentaires

  • Émission radio sur la vie privée et Salut à Toi (Journaux LinuxFR)

    Salut à vous,

    j'ai été interviewé par Radio Prague il y a quelques temps pour parler de Salut à Toi. L'émission a été mise en ligne récemment, et je suis vraiment content du résultat : la journaliste explique très bien, ça n'est pas trop technique, et le projet a bien été compris.

    Vous pouvez écouter/télécharger l'émission et lire la transcription ici: http://www.radio.cz/fr/rubrique/panorama/la-disparition-de-la-vie-privee-nest-pas-inevitable.

    Il n'y a pas eu beaucoup de nouvelles écrites ces derniers mois, ni de participation à des événements libristes parce qu'il a été nécessaire de se concentrer sur le développement, et sur de l'administration (informatique), et aussi parce que le temps libre est rare. Par contre le code a bien avancé et les nouveautés sont nombreuses : composants, génération de blog statique, cadriciel(framework) web, événements, et bientôt un gestionnaire de tickets basé sur XMPP, la rentrée s'annonce chaude (sans oublier l'interface Android dont j'ai parlé ici dernièrement. J'essaierai de trouver le temps de détailler ces nouveautés dans les semaines à venir.

    J'ai également commencé la rédaction d'un nouvel épisode de parlons XMPP, que j'espère publier cette semaine, là encore si je trouve le temps.

    à bientôt !

    Lire les commentaires

  • Sortie de GCC 7.1 (Dépêches LinuxFR)

    La sortie de la nouvelle version majeure du compilateur GCC du projet GNU a été annoncée le 2 mai. Écrit à l’origine par Richard Stallman, le logiciel GCC (GNU Compiler Collection) est le compilateur de référence du monde du logiciel libre. Il accepte des codes sources écrits en C, C++, Objective-C, Fortran, Java, Go et Ada et fonctionne sur une multitude d’architectures.

    La suite de la dépêche vous propose une revue de certaines améliorations et nouvelles fonctionnalités de cette nouvelle version.

    GCC

    Sommaire

    Mais que veut dire GCC ?

    En août 1987, GCC signifiait GNU C Compiler (compilateur C de GNU) car il ne prenait en charge que le langage de programmation C. Mais dès décembre 1987, la prise en charge expérimentale du C++ a été intégrée (stabilisée avec GCC 2 publié en 1992). Six autres langages de programmation seront pris en charge progressivement (Objective-C, Objective-C++, Fortran, Java, Ada, et Go).

    Le divergence (fork) EGCS a commencé à avoir du succès. Après une longue période de négociation, les deux projets se sont finalement réunifiés en avril 1999 pour donner un nouveau nom : GNU Compiler Collection, en conservant le même acronyme que le projet original. La première version du nouveau projet fut GCC 2.95.

    Donc, depuis 1999, GCC signifie GNU Compiler Collection et prend en charge neuf langages de programmation (et bien d’autres expérimentalement ou avec des extensions).

    Collection de langages de programmation

    1. C, avec gcc ;
    2. C++, avec g++ ;
    3. Objective-C ;
    4. Objective-C++ ;
    5. Fortran, avec gfortran ;
    6. Java, avec gcj (qui est mort) ;
    7. Ada, avec GNAT ;
    8. Go, avec gccgo ;
    9. OpenMP (c’est un langage qui étend d’autres langages de programmation) ;
    10. Cilk Plus ;
    11. OpenACC ;
    12. Unified Parallel C avec le GCC UPC compiler (expérimental).

    Des logiciels tiers (third parties) permettent la prise en charge d’autres langages :

    1. Pascal, avec gpc ;
    2. Modula (2 et 3) ;
    3. PL/I ;
    4. D, avec gdc ;
    5. VHDL, avec ghdl.

    Schéma de version

    Le projet GCC a modifié son schéma de version en août 2014 pour faire coïncider l’année 2015 à la version GCC 5 et ainsi de suite pour donner : 2016GCC 6, puis 2017GCC 7. Attention, nous devrions donc avoir GCC 10 en 2020.

    Détail des versions avec le nouveau schéma :

    Branche de
    développement      (2014-04-11) 
    de GCC 4.10
     |
     |
    GCC 4.10 renommée  (2014-08-13)
    GCC 5.0
     |
     |
    Branche de
    développement
    de GCC 5
     | 
     +-------- Branche de livraison
     |         GCC 5.x (2015-04-12)
     |                 |
     |                 v
     |         GCC 5.1 (2015-04-22)
     |                 |
     |                 v
    Branche    GCC 5.2 (2015-07-16)
    de dév.            |
    GCC 6              v
     |         GCC 5.3 (2015-12-04)
     |                 |
     |                 v
     |         GCC 5.4 (2016-06-03)
     |\
     | \
     |  `----- Branche de livraison
     |         GCC 6.x (2016-04-15)
     |                 |
     |                 v
     |         GCC 6.1 (2016-04-27)
     |                 |
    Branche            v
    de dév.    GCC 6.2 (2016-08-22)
    GCC 7              |
     |                 v
     |         GCC 6.3 (2016-12-21)
     |\
     | \
     |  `----- Branche de livraison
     |         GCC 7.1 (2017-05-02)
     |                 |
     v                 |
    Branche            v
    de dév.    Branche de correction
    GCC 8       de bogues sur GCC 7
    

    timeline

    Nouveautés spécifiques à un ou des langages

    Ada

    Sur les plates‐formes les plus courantes, les programmes Ada n’ont plus besoin que la pile soit exécutable pour fonctionner correctement.

    BRIG (HSAIL)

    Prise en charge de BRIG 1.0. BRIG est un format binaire pour HSAIL (Heterogeneous System Architecture Intermediate Language).

    Famille C/C++

    Les langages C et C++ partagent les améliorations suivantes :

    • en cas d’erreur (de frappe) sur le nom d’une variable membre, GCC 6 pouvait déjà suggérer un nom correct. GCC 7 va encore plus loin et détectant des noms mal orthographiés de fonctions, macros, types, énumérations, etc. ;
    • le préprocesseur suggère aussi une correction si une directive est mal écrite ;
    • ajout des contrôles de débordement pour les opérations arithmétiques, __builtin_add_overflow_p,__builtin_sub_overflow_p et __builtin_mul_overflow_p ; contrairement à leurs équivalents sans le _p final, ceux‐ci ne demandent pas d’argument pour ranger le résultat de l’opération.

    Améliorations spécifiques au langage C

    • -fopenmp comprend le mot‐clef _Atomic de C11 ;
    • ajouts des types flottants étendu, FloatN et FloatNx ; la disponibilité de ces types dépend de l’architecture utilisée.

    Améliorations spécifiques au langage C++

    • prise en charge expérimentale de C++17 (-std=c++1z) ;
    • l’ordre d’évaluation des expressions peut être activé hors C++17 (-fstrong-eval-order) ou désactivé pour ce dernier (-fno-strong-eval-order) ;
    • implémentation des fonctionnalités C++17 au sein de la libstdc++.

    Fortran

    La version 4.5 de la spécification OpenMP est maintenant partiellement gérée par le compilateur Fortran.

    Go

    • il y a une implémentation complète des paquets utilisateurs de Go 1.8.1 ;
    • par rapport à la chaîne de compilation de Go 1.8.1, le ramasse‐miettes est plus conservateur et moins concurrent ;
    • -fgo-optimize-allocs et -fgo-debug-escape

    Java

    Java (GCJ) n’existe plus (mais le code est toujours disponible via le gestionnaire de versions).

    Diagnostics

    Pour aider à la correction de bogues, GCC 7 apporte ces directives intéressantes :

    • -fdiagnostics-parseable-fixit : les suggestions de correction sont diffusées sous un format plus lisible et capable d’être mieux digéré par les EDI ;
    • fdiagnostics-generate-patch : produit un fichier correctif dans le format unifié (patch -u) à la fin du diagnostic.

    Délestage

    Depuis la version 5, deux implémentations sont proposées pour délester, complètement ou partiellement, l’exécution de code par un processeur externe (c.‐à‐d. un ou plusieurs processeurs graphiques) : OpenACC et OpenMP.

    Cette version améliore la prise en charge des spécifications OpenACC 2.0A et autorise le délestage de régions openMP par les processeurs graphiques NVIDIA (PTX).

    Ces deux interfaces sont accessibles via la bibliothèque libgomp.

    Divers

    Lire les commentaires

  • Agenda du Libre pour la semaine 26 de l’année 2017 (Dépêches LinuxFR)

    Calendrier Web, regroupant des événements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence), annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 38 événements (0 en Belgique, 38 en France, 0 au Québec et 0 en Suisse) est en seconde partie de dépêche.

    La semaine commencera notamment avec la conférence OW2con’17 à Paris‐Châtillon, se terminera avec Pas Sage En Seine à Paris‐Choisy‐le‐Roy et enchaînera avec les RMLL à Saint‐Étienne :

    Conférence OW2con'17 - Paris-Châtillon 26 et 27 juin 2017

    Pas Sage En Seine - Paris-Choisy-le-Roy 29 juin au 2 juillet 2017

    RMLL Rencontres mondiales du logiciel libre, Libre et Change, 17ème édition des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre, Saint-Étienne 1er au 7 juillet 2017

    Sommaire

    [FR Chatillon] OW2con'17 - Du lundi 26 juin 2017 à 09h00 au mardi 27 juin 2017 à 17h00.

    La communauté  OW2 est dédiée au développement de logiciels d’infrastructure open source de qualité industrielle. Elle regroupe des entreprises, des collectivités et des organismes de recherche de premier plan comme Orange, l'Inria, la Mairie de Paris, l’Institut Mines Telecom, Airbus Défense et l’Université de Pékin. Evènement annuel de la communauté, OW2con est une rencontre d'experts, d'architectes, de développeurs et de chefs de projets internationaux. L'appel à présentations est ouvert jusqu'au 5 mail 2017, merci d'envoyer vos propositions, en anglais.

    OW2con’17 aura lieu les 26 et 27 juin prochains sur le site Orange Gardens, le nouveau centre névralgique de la recherche et de l'innovation d'Orange, situé à Paris-Chatillon. Le thème de la conférence cette année est "Les nouveaux défis du logiciel libre", le programme couvrira plusieurs sujets, incluant notamment

    • les applications d’entreprise
    • la sécurité et le respect de la vie privée
    • l’accessibilité
    • l’Open Cloud
    • l’IoT
    • les projets de R&D collaboratifs
    • les nouveaux membres
    • la qualité des logiciels et leur mise à disposition du marché
    • les modèles économiques et la gouvernance des logiciels open source.

    La conférence est gratuite.

    Pour fêter les 10 ans de l’association OW2, une soirée spéciale aura lieu le 26 juin. Inscrivez dès maintenance ce “social event” dans vos agendas !

    [FR Rennes] Il était une fois BSD - Le lundi 26 juin 2017 de 18h00 à 21h30.

    Le premier meetup BSD Rennes a été un franc succès et vous êtes nombreux à attendre le prochain numéro Pour ce deuxième épisode, je propose d'innover un peu, et de découper le meetup en 2 parties. La première partie sera composé de 3 talks, (système, réseau et sujet libre).

    La seconde partie se fera donc sous forme d'un atelier et permettra de partager les compétences de façon un peu plus conviviale, autour d'un verre et de faire évoluer les connaissances de chacun autour d'un but définis.

    ⚠ Attention, l'inscription est gratuite mais obligatoire ⚠

    Talks (ramenez de quoi écrire/troller)

    Les talks sont au format court, 30 minutes avec +/- 10 minutes de battement. Les spectateurs peuvent évidemment poser des questions pendant et après le talk.

    • Réseau Alarig nous parlera de la sécurité et de la redondance des connexions chez le FAI associatif Grifon. Il nous fera une présentation plus détaillée de l'environnement utilisé sur son infrastructure, que ce soit au niveau de BGP ou de Packet Filter, le tout sous FreeBSD.

    • Système Philippe nous présentera comment créer son premier port et comment le maintenir sous FreeBSD. Il nous rapportera aussi ses expériences avec la gestion des paquets en production.

    • Stockage Jean et Florian revienne pour la deuxième partie du talk sur le stockage chez OVH Cette fois-ci, ils nous présenterons les FSM (Finite State Machine) et comment ce concept a réglé de nombreux problèmes pour le stockage

    Atelier (ramenez un laptop)

    Configuration de jails sous FreeBSD. Mathieu nous fera découvrir les joies de la configuration des jails, cette fois-ci avec vous (et si possible avec un script qui fonctionne). Le but du jeu sera de lancer ses propres jails et si le temps le permet, de les interconnecter entre elles.  Toute une histoire Oliver nous fera aussi une petite démonstration de ce qu'on peut faire avec les jails et l'option VIMAGE du kernel (stack réseau dédiée).

    Speakers (qui sommes nous)

    • Alarig Le Lay (https://www.swordarmor.fr/), admin réseau autodidacte, admin système par nécessité et diplômé incompétent bac+3. Trolleur depuis que je sais parler. Membre actif de grifon et gozmail. Co-créateur de Breizh-IX. Fan d’IPv6, du DNSSEC et du chiffrement.

    • Jean Despland, Consultant UNIX. Transfuge Solaris/SPARC, travailleur passionné et curieux, chez OVH.

    • Philippe Audéoud (jadawin@FreeBSD.org) travaille chez Orange en tant que manager de geeks.

    • Mathieu Kerjouan (@niamtokik), autodidacte, touche à tout, curieux de nature, passionné par les systèmes concurrentiels et BSD. Sous le charme d'Erlang et d'Elixir. Fondateur de Steepath.

    • Olivier Cochard-Labbé (@ocochardlabbe), consultant en réseaux et sécurité, CCIE #14041 Routing & Switching et créateur des logiciels libres FreeNAS et BSD Router Project (BSDRP).

    Communication (où vous pouvez nous entendre)

    • Twitter https://twitter.com/bsd_rennes

    • Mastodon https://mammout.bzh/@BSD_Rennes

    • IRC irc.freenode.net, #bsd-rennes

    • Annonces LinuxFR https://linuxfr.org/tags/bsd/public

    • Agenda du Libre http://www.agendadulibre.org

    Accessibilité (pour ceux qui veulent nous trouver)

    • En voiture Plusieurs parkings sont à votre dispositions ;

    • En bus 2 arrêts sont a proximité du lieu de rencontre, arrêt "Clos Courtel" (Lignes C4, 14, 32 et 40) et arrêt "Belle Fontaine" (Lignes 34, 64, 164). Pour plus d'informations, consulter le site du star (http://www.star.fr) ;

    • En vélo Un plan des pistes cyclables est disponible sur le site de rennes métropole (http://ow.ly/8Awo30biywR).

    [FR Internet] Réunion pour la refonte du wiki de documentation francophone d'Ubuntu - Le lundi 26 juin 2017 de 21h00 à 23h00.

    Le wiki de la documentation francophone d'Ubuntu (https://doc.ubuntu-fr.org/) commence a avoir bien vieilli.

    Afin de lui redonner un petit coup de jeune pour la sortie de la prochaine version à longue durée de support (la 18.04 LTS) en avril 2018, une réunion est organisée pour rassembler les idées de toutes les personnes intéressées et intégrer de nouveaux contributeurs et/ou développeurs dans l'équipe.

    Cette réunion aura lieu sur Framateam, voici le lien d'invitation (requiert de s'inscrire sur le site, et un navigateur récent Firefox 52+, Chrome 43+).

    Une réunion préparatoire a eu lieu fin mai pour préparer l'ordre du jour. Voici donc

    Pour plus d'informations, n'hésitez pas à poser vos questions sur le topic dédié du forum Ubuntu.

    [FR Paris] Fablab : La fabrication numérique en questions - Le mardi 27 juin 2017 de 17h00 à 20h00.

    L'Association Science Technologie Société (ASTS)

    vous invite à une démonstration suivie d'un débat autour des

    fablab : La fabrication numérique en questions

    La présentation sera animée par Camille Bosqué, designer, docteure en Esthétique et design, enseignante agrégée d'arts appliqués à l'université Paris 1 et à Boulogne-Billancourt.

    Sa thèse et ses recherches portent sur les FabLabs, le mouvement Maker et la fabrication numérique personnelle. Elle est l'auteure du livre FabLabs, etc. Les nouveaux espaces de fabrication numérique, publié chez Eyrolles en 2015. Elle a récemment co-écrit la web-série documentaire Fais-le toi-même, en ligne sur le site d'Arte Creative.

    [FR Montpellier] Ateliers Logiciels Libres, Audacity - Le mardi 27 juin 2017 de 17h00 à 19h00.

    Retouchez vos images et vos photos grâce à un logiciel libre, puissant et gratuit, The GIMP. Avec ce logiciel simple d’utilisation pour une prise en main rapide et basique, vous pourrez redimensionner vos images, transformer les couleurs, appliquer des filtres, modifier de nombreux paramètres et bien d’autres choses encore.
    The Gimp offre de nombreuses fonctionnalités. Il peut être utilisé comme un simple programme de dessin, comme un programme de retouche photo, comme un système en ligne de traitement par lot, comme un générateur d’image pour la production en masse, pour convertir un format d’image en un autre. GIMP est extensible. On peut lui ajouter de nombreux « Greffons » (plug-ins). Une interface de scripts bien développée permet de créer des procédures, les scripts, regroupant plusieurs opérations.

    Grâce à un logiciel simple et intuitif, vous serez rapidement capable de réaliser un petit film ou court-métrage d’animation en utilisant de courtes séquences vidéo, des photos ou des images. Pour épater vos amis ou pour vous lancer dans l’aventure de l’animation, cette séance est faite pour vous !
    Shotcut est un logiciel libre de montage vidéo multiplateforme pour Windows, MacOS X, et GNU/Linux. Le projet a démarré en 2011 par Dan Dennedy. Shotcut utilise le moteur de montage vidéo MLT Media Lovin’ Toolkit.

    Retouchez vos pistes audio pour vos montages vidéos ou autres applications, pour les améliorer, les couper, les mixer…
    Audacity est un logiciel libre pour la manipulation de données audio numériques, il permet d’enregistrer du son numérique par le biais des entrées ligne/micro/cd des cartes sons. Il permet d’éditer (copier, coller, sectionner…) les sons sur plusieurs pistes, et il est accompagné de divers filtres et effets : pitch, tempo, réduction de bruit, égaliseur, filtres de Fourier, augmentation de fréquences précises, compression, amplification, normalisation, écho, phaser, wahwah, inversion…

    Découvrir Blender, logiciel libre de modélisation, d’animation et de rendu en 3D. Il possède de nombreuses fonctions avancées comme, entre autres, la gestion de montage vidéo et la création de jeux vidéo grâce à son moteur de jeu intégré.
    Blender est un logiciel libre et gratuit de modélisation, d’animation et de rendu en 3D, créé en 1995. Il est actuellement développé par la Fondation Blender.
    Il dispose de fonctions avancées de modélisation, de sculpture 3D, de dépliage UV, de texturage, de rigging, d’armaturage, d’animation 3D, et de rendu. Il gère aussi le montage vidéo non linéaire, la composition, la création nodale de matériaux, la création d’applications 3D interactives ou de jeux vidéo grâce à son moteur de jeu intégré (le Blender Game Engine), ainsi que diverses simulations physiques telles que les particules, les corps rigides, les corps souples et les fluides.

    Salle Nino Rota, Médiathèque Federico Fellini place Paul Bec, 34000 Montpellier

    Mercredi 07 juin 2017 de 17h00 à 19h00 (Gimp)
    Mardi 20 juin 2017 de 17h00 à 19h00 (Shotcut)
    Mardi 27 juin 2017 de 17h00 à 19h00 (Audacity)
    Mercredi 28 juin 2017 de 17h00 à 19h00 (Blender)

    [FR Lyon] Pique Nique du Libre - Le mardi 27 juin 2017 de 18h00 à 22h00.

    Pour soutenir le rendez-estival annuel initié par l'APRIL, l'ALDIL propose aux libristes et leurs mouvances de se retrouver le mardi 27 juin à partir de 18 heures au parc de Gerland pour un pique-nique partagé.

    Une manière de fêter le début de l'été, de clôturer la saison 2016/2017 et de causer librement, nous vous proposons de nous retrouver pour un pique-nique libre.

    Au programme

    • pique-nique partagé composé de ce que vous amènerez (sucré/salé, alcoolisé/non alcoolisé,…),
    • jeux/activités apportés et proposés par ceux qui le souhaitent (frisbee, volley, hullahop, vol libre..)
    • surtout pas trop de programme et prendre le temps de se (re)trouver (listings de recettes de salades, desserts, sandwich, tartes… autorisés si sous licence libre…)

    Ce moment est ouvert à tous, amis, familles, licornes, gnoux, geeks, pas (encore) libristes (mais si..)

    Vous êtes donc largement invités à diffuser ce message autour de vous et dans les communautés "du libre" que vous fréquentez ou côtoyez.

    Rendez-vous au parc de Gerland à 18h (métro B - Station Gerland) On se retrouvera entre l'allée de la grande prairie et l'allée des berges. 

    [FR Brignoles] Réunion Formations & Débats - Le mardi 27 juin 2017 de 18h30 à 23h00.

    GULLIVAR (Groupe d’Utilisateurs de Logiciels Libres de l’Intérieur du VAR) vous invite à une soirée atelier / présentation qui aura lieu le mardi 27 juin 2017, dès 18h30, en la salle des Saint Anges, chemin de San Sumian à Brignoles.

    À partir de 19h30, ateliers proposés par Jérôme Décamps :

    • Information sur l’évolution du site ;
    • Les dangers liés à la sécurité des données sur le Cloud.

    À partir de 20h30, ateliers proposés par Eric Rojas :

    • Outils bureautique LibreOffice Calc : l’utilisation des formules pour les filtres ;
    • Outils Graphiques GIMP : la gestion des contre-jours.

    Cette soirée est ouverte à tous, adhérents et sympathisants.

    Un accès haut débit (Ethernet & Wifi) est disponible pour la mise à jour et l’installation de distributions GNU/Linux.

    [FR Grenoble] Atelier de la Guilde - Le mardi 27 juin 2017 de 19h00 à 23h00.

    GUILDE (Guilde des Utilisateurs Linux du Dauphiné) est une association loi 1901 qui s'est fixée pour objectifs de promouvoir le système Linux auprès des particuliers et des professionnels, de rassembler les utilisateurs de Linux de la région du Dauphiné.

    Nous souhaitons faire naître des projets, des initiatives et créer des groupes de travail qui bénéficieront aussi bien à Linux qu'à ses utilisateurs.

    Notre région est riche en entreprises de haute technologie, centres de recherches, universités et sociétés de services qui utilisent déjà Linux.

    Par leur biais nous avons l'opportunité de faire connaître l'une des innovations logicielles les plus marquantes de ces dix dernières années.

    [FR Aix-en-Provence] Le Device Tree Linux - Le mardi 27 juin 2017 de 19h00 à 22h00.

    Lorsque l'on développe une électronique basée sur l'architecture ARM, le kernel Linux doit gérer une très forte variabilité liée au processeur, au SOC, au fondeur etc…

    Cela a longtemps conduit à un fort émiettement des sources du kernel en charge des spécificités architecturales.

    Pour y remédier, le kernel a évolué et utilise désormais une représentation du matériel par le biais du device tree.

    Ce sera le thème du Meetup #8 du groupe Aix Marseille Embedded Linux Meetup.

    La manifestation est gratuite mais nécessite un enregistrement sur la page du groupe.

    Et comme d'habitude on finit autour d'un verre et de quelques victuailles.

    [FR Quetigny] Rencontre des utilisateurs et des contributeurs de cartographie libre OpenStreetMap - Le mardi 27 juin 2017 de 20h30 à 23h30.

    OpenStreetMap ou OSM est une carte du monde entier librement modifiable, faite par des gens comme vous.

    OpenStreetMap vous permet de voir, modifier et utiliser des données géographiques de n'importe quel endroit dans le monde.

    Les contributeurs OpenStreetMap de Côte d'Or se réunissent à partir de 20h30 à l'association COAGUL à Quetigny.

    Sont à votre disposition un vidéo projecteur et une connexion Internet. Venez avec votre ordinateur portable dans la mesure du possible.

    Des pages wiki permettent de suivre l'organisation des contributions à Dijon https://wiki.openstreetmap.org/wiki/Dijon

    et en Côte d'Or https://wiki.openstreetmap.org/wiki/C%C3%B4te-d%27Or

    N'hésitez pas à venir découvrir les cartes, les outils et les contributeurs OpenStreetMap

    [FR Digne-les-Bains] {UDOS} Université d'été du développement de logiciel libre - Du mercredi 28 juin 2017 à 08h00 au vendredi 30 juin 2017 à 20h00.

    {UDOS} 2017, la prochaine Université d'été du développement de logiciel libre aura lieu à Digne du 28 au 30 juin.

    {UDOS} est une université d'été dont le but est de réunir sur un lieu convivial les passionnés du développement logiciel libre et open source.

    Au programme de l'édition 2017 :
     - Cartographie libre
     - Développement web
     - Le web des données
     - Bigdata

    {UDOS} se donne comme objectif de faire vivre l'esprit du développement logiciel collaboratif et libre, sur des sujets variés, à la fois par l'apprentissage mais aussi par le partage.

    [FR Dunkerque] Stage LaTeX - Le mercredi 28 juin 2017 de 09h00 à 17h30.

    Le département Génie Thermique et Énergie de l'IUT du Littoral, en partenariat avec les associations GUTenberg (Groupe des Utilisateurs francophones de TeX) et CLX (Club des utilisateurs de LinuX du Nord Pas-de-Calais) organise son 15 stage gratuit de formation au système de préparation et de production de documents LaTeX.

    Pour cette édition, ouverte à tous, nous proposons des cursus de niveaux :

    • débutant pour ceux qui n'ont pas (ou que peu) pratiqué LaTeX, au cours duquel seront présentées les bases du logiciel ;
    • intermédiaire destiné à ceux pratiquant déjà LaTeX mais souhaitant être initiés à certaines fonctionnalités qui n'ont pas été abordées au niveau débutant ;
    • avancé: réservé à ceux ayant une (très) bonne maîtrise de LaTeX et de ses programmes annexes et qui souhaitent augmenter leur productivité ou entrer dans les arcanes du système.

    Le programme complet du stage est aussi disponible sous forme de fichier PDF.

    Si vous souhaitez assister à ce stage, vous pouvez en consulter les modalités d'inscription.

    [FR Montpellier] Install Par Tous ! Install Party ! - Le mercredi 28 juin 2017 de 12h00 à 17h00.

    Reprenez le contrôle de vos machines. Avec un Gnou et un Manchot

    Communément appelées "Install Party" ces événements sont dédiés à l'installation, mais aussi et surtout au support, de systèmes GNU/Linux sur vos ordinateurs personnels (ou pro d'ailleurs), dans le but de se passer des méchants systèmes d'exploitation qui rament, espionnent, et vous ont été imposés.

    Bref reprendre le contrôle de vos machines pour de vrai !

    Déroulement typique de l’installation sur un ordi :

    • Discuter ! Savoir quel sont vos attentes pour ce nouveau système : faut-il des outils spécifiques, aurez-vous tout ce qu'il vous faut pour profiter de votre appareil, supportera-t-il telle ou telle techno, etc.
    • Déterminer la bonne distribution en fonction de l'appareil (capacité, mémoire, cpu, etc), mais aussi en fonction de vos attentes.
    • Essayer ! La plupart des distributions linux peuvent tourner sur votre appareil sans les installer (Live) en utilisant uniquement la mémoire vive, sans toucher au disque dur. Cela permet de vérifier qu'elle marche correctement, et qu'elle réponds aux attentes.
    • Backup ! Il est fortement recommandé de faire des sauvegardes de toutes vos données AVANT DE VENIR. Cette étape peut-être longue, fastidieuse, et surtout ne concerne personne d'autre que vous (aucune raison d'avoir vos données qui se baladent sur des disques ou clef USB dans le hackerspace). Mais le cas échéant nous nous doterons d'un moyen de sauvegarde, ou vous amenez le votre, et on sauve tout ce qui peux être sauvé.
    • INSTALL !!! Cette fois-ci c'est parti on installe le système sur le disque dur, en éliminant le précédent (recommandé ;) ), ou en le conservant sur le coté au cas où (but why ?).
    • On finalise enfin l'installation par l'ajout des logiciels dont vous avez besoin, et on en profite pour vous montrer comment le faire vous même, comment se gèrent les mises à jour, et toutes les astuces propre à GNU/linux pour que vous soyez à l'aise dans votre nouvel environnement.

    Une fois rentré à la maison avec votre ordinateur tout propre, il se peut que vous rencontriez encore des difficultés (y'a pas de raisons mais ça arrive), pas de problèmes nous avons conçu cet atelier pour qu'il soit régulier et porté également sur le support, l'aide aux nouveaux utilisateurs. Donc notez vos questions, vos problèmes dans un coin, et repassez nous voir la semaine suivante ! (vous pourrez également nous poser des questions sur IRC (chat) ou sur la mailling liste, si vous ne pouvez pas attendre)

    En espérant libérer un maximum de vos machines !

    [FR Mauguio] Infolibres permanence - Le mercredi 28 juin 2017 de 17h00 à 19h00.

    Rendez-vous technique, salle de formation informatique de la médiathèque.

    L’équipe de Montpel’libre vous propose une permanence de dépannages pour vous aider à apprivoiser votre système GNU/Linux au quotidien.

    Le contenu de l’atelier s’adapte aux problèmes des personnes présentes.

    • Présentation de Linux
    • Configuration matérielle nécessaire
    • Se procurer GNU/Linux
    • Mise à jour et installation de nouveaux logiciels
    • Premières explorations du système
    • Installations et configurations complémentaires
    • Forums pour les débutants

    Notre équipe vous attend pour répondre à vos questions et satisfaire votre curiosité.

    Entrée libre et gratuite, sur inscriptions auprès de la médiathèque.

    Mercredis 14 et 28 juin 2017 de 17h00 à 19h00
    Médiathèque Gaston Baissette 106, boulevard de la Liberté, 34130 Mauguio

    [FR Montpellier] Ateliers Logiciels Libres, Blender - Le mercredi 28 juin 2017 de 17h00 à 19h00.

    Retouchez vos images et vos photos grâce à un logiciel libre, puissant et gratuit, The GIMP. Avec ce logiciel simple d’utilisation pour une prise en main rapide et basique, vous pourrez redimensionner vos images, transformer les couleurs, appliquer des filtres, modifier de nombreux paramètres et bien d’autres choses encore.
    The Gimp offre de nombreuses fonctionnalités. Il peut être utilisé comme un simple programme de dessin, comme un programme de retouche photo, comme un système en ligne de traitement par lot, comme un générateur d’image pour la production en masse, pour convertir un format d’image en un autre. GIMP est extensible. On peut lui ajouter de nombreux « Greffons » (plug-ins). Une interface de scripts bien développée permet de créer des procédures, les scripts, regroupant plusieurs opérations.

    Grâce à un logiciel simple et intuitif, vous serez rapidement capable de réaliser un petit film ou court-métrage d’animation en utilisant de courtes séquences vidéo, des photos ou des images. Pour épater vos amis ou pour vous lancer dans l’aventure de l’animation, cette séance est faite pour vous !
    Shotcut est un logiciel libre de montage vidéo multiplateforme pour Windows, MacOS X, et GNU/Linux. Le projet a démarré en 2011 par Dan Dennedy. Shotcut utilise le moteur de montage vidéo MLT Media Lovin’ Toolkit.

    Retouchez vos pistes audio pour vos montages vidéos ou autres applications, pour les améliorer, les couper, les mixer…
    Audacity est un logiciel libre pour la manipulation de données audio numériques, il permet d’enregistrer du son numérique par le biais des entrées ligne/micro/cd des cartes sons. Il permet d’éditer (copier, coller, sectionner…) les sons sur plusieurs pistes, et il est accompagné de divers filtres et effets : pitch, tempo, réduction de bruit, égaliseur, filtres de Fourier, augmentation de fréquences précises, compression, amplification, normalisation, écho, phaser, wahwah, inversion…

    Découvrir Blender, logiciel libre de modélisation, d’animation et de rendu en 3D. Il possède de nombreuses fonctions avancées comme, entre autres, la gestion de montage vidéo et la création de jeux vidéo grâce à son moteur de jeu intégré.
    Blender est un logiciel libre et gratuit de modélisation, d’animation et de rendu en 3D, créé en 1995. Il est actuellement développé par la Fondation Blender.
    Il dispose de fonctions avancées de modélisation, de sculpture 3D, de dépliage UV, de texturage, de rigging, d’armaturage, d’animation 3D, et de rendu. Il gère aussi le montage vidéo non linéaire, la composition, la création nodale de matériaux, la création d’applications 3D interactives ou de jeux vidéo grâce à son moteur de jeu intégré (le Blender Game Engine), ainsi que diverses simulations physiques telles que les particules, les corps rigides, les corps souples et les fluides.

    Salle Nino Rota, Médiathèque Federico Fellini place Paul Bec, 34000 Montpellier

    Mercredi 07 juin 2017 de 17h00 à 19h00 (Gimp)
    Mardi 20 juin 2017 de 17h00 à 19h00 (Shotcut)
    Mardi 27 juin 2017 de 17h00 à 19h00 (Audacity)
    Mercredi 28 juin 2017 de 17h00 à 19h00 (Blender)

    [FR Brest] Mapathon Missing Maps - Le mercredi 28 juin 2017 de 18h30 à 21h30.

    Venez nous aider à cartographier sur OpenStreetMap, la carte du monde collaborative et libre !

    CartONG et l'Université de Bretagne Occidentale vous invitent à un mapathon Missing Maps pour découvrir la cartographie participative et humanitaire dans OpenStreetMap : pas besoin d'être un expert, c'est accessible à tout le monde !

    Pourquoi ?

    L’objectif du projet Missing Maps est de créer des cartes pour les zones de crise des pays en voie de développement qui en ont le plus besoin. En effet, on peut penser qu'aujourd'hui toutes les parties du monde sont cartographiées, mais en réalité nombreuses régions ne possèdent encore aucunes cartes. L'objectif de Missing Maps est donc de cartographier toutes ces zones encore invisibles sur les cartes, pour permettre par la suite aux collectivités locales et acteurs de l'humanitaire de pouvoir agir plus efficacement en cas de crise. 

     Comment ? 

    Avec la plateforme de cartographie libre et contributive OpenStreetMap (OSM, le « Wikipédia des cartes ») un outil formidable pour « remplir les blancs », n'importe qui peut participer à la cartographie de n'importe quelle zone de la planète : il suffit d'un ordinateur, d'une souris et d'une connexion internet ! Grâce à la couverture globale d'image satellites disponible aujourd'hui, il est possible de tracer facilement routes, bâtiments ou cours d'eau, autant d'informations très utiles pour les organisations humanitaires et de développement sur le terrain.

    Le programme de la soirée

    Nous vous proposons de découvrir comment contribuer à OpenStreetMap durant un « mapathon ». Cet événement s'inscrit dans le cadre de l'initiative globale Missing Maps{::}, projet humanitaire qui vise à cartographier en amont les parties du mondes vulnérables aux catastrophes naturelles, crises sanitaires, environnementale, aux conflits et à la pauvreté. 

    Au programme :

    • 18h30 : accueil des participants
    • 18h40 : Mot de bienvenue, présentation du projet Missing Maps et du déroulement de la soirée
    • 18h50 : Présentation de la contribution dans OSM
    • 19h00 : Cartographions !

    Lightning Talks

    • 20:00 : pause pour se restaurer et discuter
    • 20:20 on reprend la carto !
    • 21:30 Fin du mapathon, conclusion sur les contributions de la soirée

    Où?

    Au Campus Victor Ségalen, 20 rue Duquesne 29238 Brest

    *Un grand merci à l'UBO pour l'accueil ! 
    *

    Entrée libre et gratuite. Vous pouvez apporter de quoi grignoter ou boire pour partager au moment de la pause.

    Venez nombreux, et n{::}'oubliez pas votre ordinateur portable, et souri(re)s ! 

    [FR Lyon] PostgreSQL, la donnée aux 1001 visages - Le mercredi 28 juin 2017 de 19h00 à 23h59.

    Cette présentation se veut un tour d'horizon de (presque) toutes les utilisations du moteur de données PostgreSQL.

    Que ce soit une utilisation moderne d'un SGBDR pour les développeurs ou élargir l'horizon des architectes.

    Ce meetup servira de répétition avant les RMLL.

    [FR Bordeaux] Atelier artiste - hacker - Le mercredi 28 juin 2017 de 19h00 à 21h00.

    Ateliers-cours à la fabrique-pola - L@bx

    Tous les mercredi, 19h00, à partir du 07 décembre 2016

    Passer aux logiciels libres pour toute sa pratique artistique :
    graphisme, édition, site internet, photo, vidéo, 3D, dossiers, imprimerie, son, installations multimédia…

    Reprendre le contrôle de sa vie privée
    Chiffre ses emails, échapper aux GAFAM'S, se débarrasser des pubs, surfer avec tor, mettre en place un VPN…

    S'approprier, détourner, contourner
    Les machines physique et langagière, les espaces publics, les symboles, les techniques….

    + Quelques notions et référence sur l'histoire du hack…

    Matériel : clé usb, pc portable (si possible).

    [FR Peymeinade] Install-Party GNU/Linux - Le mercredi 28 juin 2017 de 19h00 à 21h00.

    Désormais tous les 4èmes Mercredi du mois, Clic Ordi et Linux Azur vous proposent une install-party ouverte à tous et gratuite.

    • Découvrez un monde rempli de Papillons, licornes, mais surtout de manchots !
    • Plus besoin de se soucier des virus et autres logiciels malveillants.
    • Le support de Windows Vista s'arrête dans un an, et les principaux logiciels ont déjà arrêté leurs mise à jour, réagissez !
    • Ramenez vos ordinateurs obsolètes et donnez leur une seconde vie.

    Nous aimerions développer autour de Handy-Linux (et de sa future mouture avec Debian-Facile) afin de répondre à des besoins simples pour des personnes difficiles à former et pouvant se retrouver en fracture numérique).

    Nous sommes ouvert à tout, y compris à la bidouille sur l'atelier avec le fer à souder.

    Organisé conjointement par http://clic-ordi.com/fr et https://www.linux-azur.org

    [FR Chartres] OpenAtelier - Le mercredi 28 juin 2017 de 20h00 à 23h59.

    L'OpenAtelier est un moment de rencontre et de partage ou les membres et curieux sont invités à échanger sur leurs idées et leurs projets.

    Les espaces techniques sont également ouverts aux réalisations (électronique, informatique, menuiserie, impression 3D, découpe vinyle…).

    Pour les curieux, c'est le bon moment pour venir découvrir l'association et ses membres.

    [FR Toulouse] Rencontre Tetalab - Le mercredi 28 juin 2017 de 21h00 à 23h00.

    Rencontre hebdomadaire des hackers et artistes libristes Toulousains.

    [FR Lyon] Premiers pas sur Wikipédia - Le jeudi 29 juin 2017 de 13h30 à 15h30.

    "Familiarisez-vous avec la célèbre encyclopédie libre et participative, apprenez ses règles et son fonctionnement.

    Devenez contributeur ou contributrice en enrichissant des articles à l'aide des documents de la bibliothèque."

    Sur inscription (ouverture des inscriptions 15 jours avant la date de l'atelier).

    [FR Challans] 1ère rencontre mensuelle - Le jeudi 29 juin 2017 de 18h00 à 20h00.

    La première rencontre de Linux Challans aura lieu le jeudi 29 juin à partir de 18h00 à l'Albanera Café, 17 rue du Général Leclerc 85300 Challans.

    Cette soirée s'adresse en premier lieu à toutes les personnes déjà inscrites sur le forum mais aussi tous ceux et toutes celles qui sont intéressés par GNU/Linux et les Logiciels Libres.

    N’hésitez pas à venir partager vos connaissances et expériences dans ce domaine, ou simplement pour une première prise d'informations et de contacts.

    [FR Riedisheim] Réunion Linux et les Logiciels Libres - Le jeudi 29 juin 2017 de 18h00 à 22h00.

    En partenariat avec le Club Informatique de Riedisheim, le Club Linux de la MJC du Cheval Blanc de Wintzenheim organise sa première réunion à Riedisheim.

    Ouverte à tous, cette réunion et les suivantes s'adressent principalement aux personnes de la région Mulhousienne et du sud du Haut-Rhin, mais pas que.

    Notre objectif est de créer ce lieu pour nous permettre de découvrir, utiliser et approfondir Linux et les Logiciels Libres.

    Bien entendu aucune compétence n'est requise, si ce n'est le sourire.

    Mais même ça, on pourra s'en passer, au début.

    [FR Nantes] Mapathon Missing Maps - Le jeudi 29 juin 2017 de 18h30 à 21h30.

    Venez nous aider à cartographier sur OpenStreetMap, la carte du monde collaborative et libre !

    CartONG et l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes vous invitent à un mapathon Missing Maps pour découvrir la cartographie participative et humanitaire dans OpenStreetMap : pas besoin d'être un expert, c'est accessible à tout le monde !

    Pourquoi ?

    L’objectif du projet Missing Maps est de créer des cartes pour les zones de crise des pays en voie de développement qui en ont le plus besoin. En effet, on peut penser qu'aujourd'hui toutes les parties du monde sont cartographiées, mais en réalité nombreuses régions ne possèdent encore aucunes cartes. L'objectif de Missing Maps est donc de cartographier toutes ces zones encore invisibles sur les cartes, pour permettre par la suite aux collectivités locales et acteurs de l'humanitaire de pouvoir agir plus efficacement en cas de crise. 

    Comment ? 

    Avec la plateforme de cartographie libre et contributive OpenStreetMap (OSM, le « Wikipédia des cartes ») un outil formidable pour « remplir les blancs », n'importe qui peut participer à la cartographie de n'importe quelle zone de la planète : il suffit d'un ordinateur, d'une souris et d'une connexion internet ! Grâce à la couverture globale d'image satellites disponible aujourd'hui, il est possible de tracer facilement routes, bâtiments ou cours d'eau, autant d'informations très utiles pour les organisations humanitaires et de développement sur le terrain.
     

    Le programme de la soirée

    Nous vous proposons de découvrir comment contribuer à OpenStreetMap durant un « mapathon ». Cet événement s'inscrit dans le cadre de l'initiative globale Missing Maps{::}, projet humanitaire qui vise à cartographier en amont les parties du mondes vulnérables aux catastrophes naturelles, crises sanitaires, environnementale, aux conflits et à la pauvreté. 

    Au programme :

    • 18h30 : accueil des participants
    • 18h40 : Mot de bienvenue, présentation du projet Missing Maps et du déroulement de la soirée
    • 18h50 : Présentation de la contribution dans OSM
    • 19h00 : Cartographions !

    Lightning Talks

    • 20:00 : pause pour se restaurer et discuter
    • 20:20 on reprend la carto !
    • 21:30 Fin du mapathon, conclusion sur les contributions de la soirée

    Où?

    À l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes, 6 quai François Mitterrand salle 1B11

    Un grand merci à l'ENSA pour l'accueil !

    Entrée libre et gratuite. Vous pouvez apporter de quoi grignoter ou boire pour partager au moment de la pause.

    Venez nombreux, et n{::}'oubliez pas votre ordinateur portable, et souri(re)s !

    [FR Paris] Chronik Numérik - Le jeudi 29 juin 2017 de 19h00 à 22h00.

    CHRONIK NUMÉRIK numéro 1

    Les chroniques sont un film réalisé collectivement, par des membres d'ANTANAK (www.antanak.com) et d'autres personnes autour, habitant.e.s du quartier ou d'ailleurs, avec des Logiciels Libres, et ayant pour thèmes les rapports au numérique.

    Ce premier film traite d'une partie des thèmes—DÉMARRAGES—et les prochaines chroniques aborderont d'autres sujets (les utilisations, les déchets 3E, la sécurité, les données, …..).

    *Entrée libre. Sur inscription c'est mieux pour qu'on puisse prévoir suffisamment de verres qui seront of*ferts !

    https://framadate.org/XURq5c7XS4kqilnW

    [FR Paris] Soirée de Contribution au Libre - Le jeudi 29 juin 2017 de 19h00 à 22h00.

    Parinux propose aux utilisateurs de logiciels libres de se réunir régulièrement afin de contribuer à des projets libres. En effet, un logiciel libre est souvent porté par une communauté de bénévoles et dépend d'eux pour que le logiciel évolue.

    Nous nous réunissons donc tous les dans un environnement propice au travail (pas de facebook, pas de télé, pas de jeux vidéos, pas de zombies).

    Vous aurez très probablement besoin d'un ordinateur portable, mais électricité et réseau fournis.

    En cas de difficulté, vous pouvez joindre un des responsables de la soirée, Emmanuel Seyman (emmanuel (at) seyman.fr), Paul Marques Mota mota (at) parinux.org, ou Magali Garnero (Bookynette) tresorier (at) parinux.org.

    Pour obtenir le code d'entrée de la porte cochère, envoyez un mail au responsable.

    On peut amener de quoi se restaurer (Franprix, 8 rue du Chemin Vert, ferme à 22h)

    Regazouillez sur Twitter - Wiki des soirées

    Programme non exhaustif

    • Fedora (sa traduction)
    • Parinux, ses bugs et son infrastructure
    • April, … y a toujours quelque chose à faire
    • Open Food Facts/ Open Beauty Facts, sa base de données, ses contributeurs, sa roadmap
    • Schema racktables, son code
    • Agenda du Libre, mise à jour et amélioration du code
    • Ubuntu-Fr, son orga, ses événements
    • En vente libre, maintenance et commandes
    • Open street map, une fois par mois
    • Linux-Fr sait faire

    tout nouveau projet est le bienvenu.

    [FR Choisy-le-Roi] Pas Sage en Seine - Du vendredi 30 juin 2017 à 11h00 au dimanche 2 juillet 2017 à 19h00.

    Le festival auto-organisé par vous et l'équipe de Pas Sage En Seine se tiendra du 29 juin au 2 juillet 2017 à Choisy-le-Roi dans et aux abords de la Médiathèque Louis Aragon et de la Salle le Royal.

    Nous vous invitons à participer à PSES-2017 et venir participer à ses ateliers et conférences bien sûr, mais aussi installations, discussions et autres formes d'interventions.

    Des thèmes sont proposés, pas imposés, pour laisser place à la manifestation d'idées originales.

    Le Festival sera un moment convivial et festif pour décrire nos modes d'organisation, nos outils, nos perspectives, évoquer les usages d'autodéfense numériques faces aux perpétuelles manipulations sécuritaires.

    L'Hacktiviste naît de cette prise de conscience intégrale. Il ouvre, détourne, invente tous les possibles, ou presque…. Être et faire politiquement ensemble sera notre prochaine étape !

    Le trajet depuis le centre de Paris prend une petite vingtaine de minutes uniquement.

    [FR Montpellier] Les logiciels libres, parlons-en ! - Le vendredi 30 juin 2017 de 17h00 à 19h00.

    Le Faubourg Marché, qu’est-ce que c’est ?

    Le Faubourg Marché est une permanence partagée qui permet aux associations d’accueillir ensemble, les publics de ces associations une fois par semaine, le vendredi entre 17h00 et 19h00, au 19, rue du Faubourg de Nîmes, 34000 Montpellier.

    L’idée est de s’informer et d’informer les adhérents des diverses associations sur le fonctionnement du lieu et des associations, et notamment sur les 5 partenaires qui l’animent et lui permettent ainsi d’exister (autour.com, L’Accorderie, enercoop, modulauto, La Nef). Lors de cette permanence partagée vous pourrez rencontrer les associations La Graine (monnaie locale de Montpellier), éCOhabitons, Montpellier à pied, et bien sûr Montpel’libre.

    Alors, si vous avez un peu de temps le vendredi soir, voici une occupation qui me semble très intéressante.
    Montpel’libre est une association et un groupe d’utilisateurs (GULL), qui propose une multitude d’activités dans le cadre de la promotion des logiciels libres, et des Communs.
    Depuis longtemps déjà, Montpel’libre participe à l’économie sociale et solidaire en organisant tout un éventail d’ateliers et de manifestations, au développement durable et à l’innovation sociale au travers de permanences et ateliers de présentations des logiciels libres et évidement les cartoparties, véritable actions citoyennes, sur le thème de l’accessibilité des personnes en situation de handicap.
    L’activité économique, l’intérêt collectif, le fonctionnement démocratique, autant d’éléments que porte Montpel’libre, en proposant un accès entièrement libre et gratuit à une éducation populaire, au travers de ses ateliers à destination de tous les publics.

    Les logiciels libres parlons-en ! Ouvrons le dialogue sur l’ouverture des données ! Partageons nos expériences pour une meilleure répartition des connaissances.

    Ces permanences sont suivies d’un Apéro « refaire le monde » convivial et partagé, de 18h30 à 21h30. Elles ont lieu au Faubourg marché, tous les vendredis de 17h00 à 19h00 :

    • vendredi 2 juin 2017 de 17h00 à 19h00
    • vendredi 9 juin 2017 de 17h00 à 19h00
    • vendredi 16 juin 2017 de 17h00 à 19h00
    • vendredi 23 juin 2017 de 17h00 à 19h00
    • vendredi 30 juin 2017 de 17h00 à 19h00

    Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible.

    Cet événement est proposé dans le cadre du partenariat qui lie le Faubourg Marché et Montpel’libre.

    Vendredis 2, 9, 16, 23 et 30 juin 2017 de 17h00 à 19h00
    Le Faubourg - 15, rue du Faubourg de Nîmes, 34000 Montpellier

    Tramway lignes 1, 2 et 4 arrêt Corum
    GPS Latitude : 43.614186 | Longitude : 3.881404
    Carte OpenStreetMap

    [FR Saint-Étienne] Rencontres Mondiales du Logiciel Libre - Du samedi 1 juillet 2017 à 09h00 au vendredi 7 juillet 2017 à 23h00.

    Les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre (RMLL) sont un cycle de conférences, d’ateliers et de tables rondes autour du Libre et de ses usages.


    Cet événement se déroule chaque année dans une ville différente depuis l’année 2000.

    Rassemblant plusieurs milliers de personnes et pour la première fois à Saint-Étienne, en Auvergne- Rhône-Alpes, la 17ème édition des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre se déroulera du 1er au7juillet 2017.

    Événement d’ampleur internationale , des conférenciers viennent de l’autre bout du monde présenter leurs projets et discuter de leurs évolutions avec un public attentif et nombreux.

     Au delà du logiciel, d’autres domaines seront aussi représentés comme les matériels libres (Hackerspace, Fablab,…) et la création artistique sous Licences libres (graphisme, musique, cinéma…).

    Plus d'infos : rmll.info

    [FR Valenciennes] Permanence ValLibre - Le samedi 1 juillet 2017 de 09h30 à 12h00.

    Permanence assistance informatique.

    Dépannage petits bobos informatiques.

    Initiation à l'informatique libre.

    Tous les samedis ouvrables sauf les derniers samedis du mois et les samedis en période de vacances scolaires.

    Si besoin particulier, la prise de rendez-vous est fortement conseillée.

    Téléphone accueil MQCV : 03 27 22 43 90

    [FR Pontchâteau] Cartopartie OpenStreetMap - Le samedi 1 juillet 2017 de 10h00 à 17h00.

    *Cartographiez votre rue, votre quartier, vos commerces avec OpenStreetMap, la carte libre et gratuite.
    *

    Les associations OpenStreetMap France et Lilolipo vous proposent de découvrir le projet OpenStreetMap.

    Accompagné.e.s de contributeur.rice.s nantais.e.s, vous collecterez des informations sur le terrain puis les ajouterez à la carte OpenStreetMap : restaurants et commerces, parkings vélos et bancs publics, cheminements piétons et aménagements cyclables : toutes ces informations souvent peu répertoriées seront visibles grâce à vous sur la carte OpenStreetMap.

    Ouvert à toutes et à tous, débutant.e.s bienvenu.e.s :-)

    Retrouvez-nous à 10h à la salle polyvalente La Boule d'Or. Un accueil à 14h est aussi prévu.
    Apportez vos ordinateurs, tablettes et smartphones si vous en avez !

    [FR Aix-en-Provence] Samedi Libre - Le samedi 1 juillet 2017 de 10h00 à 18h00.

    Ces Samedis Libres sont organisés par l'Axul en collaboration avec plusieurs associations de logiciels libres des Bouches-du-Rhône (et souvent du Var).

    Ils proposent des présentations générales et une aide technique pour le dépannage et la mise à jour d'ordinateurs avec des logiciels libres. Ils présentent aussi des démonstrations de matériels libres.

    Des informations sont disponibles sur la Culture Libre (OpenStreetMap, Wikipedia…).

    NOUVEAU PROGRAMME :

    10h00 - 12h30 : Installations de logiciels libres

    12h30 - 13h30 : Déjeuner en commun

    13h30 - 18h00 : Atelier libre et projets 2017-2018 sur la sécurité…

    Adresse : Centre Social et Culturel des Amandiers, 8 allée des Amandiers, Jas-de-Bouffan (cliquer sur ce dernier lien pour avoir un plan détaillé).

    Ces samedis libres et gratuits sont ouverts à toutes et à tous, débutant(e)s ou expert(e)s GNU/Linux, membres ou non d'associations du Libre. Les locaux sont au rez-de chaussée et accessibles par tous.

    Entrée Libre..

    Prochain Samedi Libre :

    [FR La Couronne] Permanence - accueil public - Le samedi 1 juillet 2017 de 10h00 à 13h00.

    Notre permanence d'accueil avec le sourire, le café et les gâteaux !

    Lieu de rencontre et d'échange convivial pour discuter informatique et outils numériques.

    Cette association permet à chacun de découvrir également l'univers de Linux et par extension de tous les **logiciels* et matériels libres*.

    Entrée Libre. Tout Public.

    [FR Mérignac] Ville numérique LIBRE - Le samedi 1 juillet 2017 de 13h00 à 16h00.

    UNBEE fait son Show !!!

    L'association UNBEE ouvre ses portes et les portes du numérique LIBRE à Mérignac.

    Ce thème vous intéresse, vous souhaitez trouver de l'aide ou installer un ordinateur avec des logiciels libres, rejoignez-nous.

    Nous organisons en même temps un Coding Gouter pour les enfants accompagnés d'un adulte. 3 heures pour s'initier à la programmation.

    Ce sera aussi l'occasion d'assister à la démonstration d'imprimante 3D. 

    ***********************************************************************

    L'association UNBEE, a pour vocation de faire connaître le monde libre informatique sur la commune de Mérignac autour de trois axes :

    • former et faire découvrir les ressources des logiciels libres : séminaires, édition d’un fanzine, tables rondes, …
    • un rôle social : distribuer des ordinateurs aux familles après une révision complète,
    • rendre accessibles et faire partager des ressources informatiques pratiques, innovantes et libres, monter des plates-formes de démonstrations techniques.

    • Maison des Associations, 55 Avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, Mérignac

    • Adresse web http://www.unbee.fr/unbee-fait-son-show/

    • Tags
      ubuntu, coding-goûter, unbee, démonstration, portes-ouvertes

    [FR Paris] Rencontres Fedora 26 - Le samedi 1 juillet 2017 de 14h00 à 18h00.

    L'association Borsalinux-Fr vous invite à venir découvrir Fedora 26 à la Cité des Sciences et de l'Industrie le samedi 1 juillet 2017 de 14h à 18h.

    L'évènement prendra place en complément du traditionnel samedi du libre, dans le Carrefour numérique de la Cité.

    Venez installer votre machine sous cette toute nouvelle mouture de Fedora, observer les avancements faits depuis la dernière version ou même simplement discuter avec les contributeurs francophones du projet Fedora ou d'autres distributions.

    Deux modules de conférences seront proposés durant ces rencontres :

    Le premier sera une présentation générale du projet Fedora, ainsi que des nouveautés de Fedora 26.

    Le second portera sur l'effort de traduction au sein de Fedora, suivi d'un atelier participatif sur ce même thème.

    Cela sera également l'occasion peut être de découvrir et tester le projet Fedorator.

    L'évènement aura lieu au Carrefour Numérique de la Cité des Sciences.

    La Cité se situe au 30 Avenue Corentin Cariou à Paris et le Carrefour Numérique est au 1ier sous-sol.
    Elle est desservie par la ligne 7 du métro (station Porte de la Villette) ainsi que par le tramway (T3b).

    Notons qu'à l'heure actuelle Fedora 26 est finalement prévue pour le 11 juillet, c'est-à-dire après l'évènement.

    Cependant à ce stade du développement les nouveautés sont figées et le résultat sera assez stable pour vous le présenter et peut être même vous l'installer si vous le souhaitez.

    [FR Parthenay] Repair-Café - Le samedi 1 juillet 2017 de 14h30 à 18h30.

    Venez nous retrouver au Rouge-Gorge au 4 rue Béranger à Parthenay le 1er juillet avec vos objets du quotidien qui ont besoin d’être réparés (tels que ordinateur, téléphone, cafetière, vêtements,vélos,etc) pour leur redonner une deuxième jeunesse grâce à nos experts qui vous guideront à l’occasion du Répare-Café qui se tiendra de 14h30 à 18h30.

    [FR Nantes] Permanence Linux - Le samedi 1 juillet 2017 de 15h00 à 18h00.

    Une permanence de Linux Nantes aura lieu de 15 à 18 heure, dans l’aile du local associatif "B17".

    Au cours de ces permanences, nous proposons des conseils, des installations ou des réparations.

    Vous pouvez aussi venir pour une première prise d'informations et de contacts.

    Pour vous rendre au local B17 :

    http://www.linux-nantes.org/Comment-se-rendre-au-local.html

    Lire les commentaires

  • Tails 3 quand t’as Tor ! (Dépêches LinuxFR)

    Ou : « Sortie de Tails 3.0 et Tor Browser 7.0. »

    The Amnesic Incognito Live‐System est un système live (autonome, sans installation), persistant, basé sur Debian 9 (Stretch) dont le but est de préserver votre anonymat et votre vie privée. C’est une distribution soignée, abondamment documentée, devenu la référence. Je vous renvoie vers son excellente (quoique ancienne) présentation par patrickg.

    Tor Browser est un renforcement du navigateur Firefox, afin de bloquer la prise d’empreinte (fingerprinting) et améliorer la sécurité. Bien entendu, il intègre le surf porté par le réseau Tor.

    Sommaire

    Tails 3.0

    Tails 3.0 est basée sur Debian 9. Outre un soin particulier apporté à l’expérience utilisateur et à l’esthétique, la sécurité a été revue en profondeur et de nombreux logiciels ont eu des mises à jour majeures.

    Pour la première fois, Tails sort en même temps que la nouvelle Debian, pour le plus grand bien de nos utilisateurs qui profitent des nouveautés plus tôt ! Mais aussi pour le bénéfice de Debian, avec qui nous renforçons nos liens, car nous avons pu détecter et réparer des problèmes pendant le développement de Stretch.

    Bien sûr, cette version répare aussi de nombreux problèmes de sécurité ; les utilisateurs devraient mettre à jour leur système au plus vite.

    Nouveau démarrage et nouvel arrêt

    L’ergonomie de Tails Greeter, l’application qui configure Tails au démarrage, a été complètement revue par des bénévoles avec l’aide de l’équipe UX de NUMA Paris :

    • toutes les options dans une seule fenêtre ;
    • les paramètres de langues et de régions s’affichent en premier ;
    • l’accessibilité se règle dès le démarrage.

    Tails greeter

    L’arrêt a été repensé pour être plus fiable et plus discret (l’écran est maintenant totalement noir). Pour éviter les attaques cold‐boot, les versions précédentes nettoyaient la mémoire vive à l’extinction du système. Ça ne suffisait pas. Tails utilise maintenant l’empoisonnement de la mémoire à la libération (freed memory poisoning) du noyau Linux, en la remplissant de zéros ou d’un autre motif.

    Une interface délaissée (léchée ?)

    Grâce aux multiples amélioration de GNOME, depuis la précédente version.
    Avec la suppression de la fonction de camouflage Windows (faute de bénévoles pour s’en occuper), Tails 2 était passé à GNOME Shell en mode « Classic ». Mais c’était un peu trop voyant : Tails 2

    Tails 3 bascule vers le thème sombre de GNOME, à l’aspect plus moderne et discret : Tails 3

    La sécu améliorée en profondeur (jeu de mots discret)

    Tails n’est plus fait pour les ordinateurs 32 bits. Se concentrer sur les matériels 64 bits a eu d’importants effets sur la sécurité et la confiance dans le système. Par exemple, on ne peut se protéger contre certains exploits de sécurité sans le support du bit NX, et la plupart des binaires sont renforcés avec PIE qui permet l’ASLR (address space layout randomization), distribution aléatoire de l’espace d’adressage).

    Le navigateur Tor Browser est mis à jour en version 7.0 (basée sur Firefox 52 ESR), qui est multi‐processus et nous prépare à aller vers les contenus isolés dans un bac à sable (sandboxing). Ça devrait rendre plus difficile d’exploiter les vulnérabilités du navigateur.

    Logiciels mis à jour

    Avec une nouvelle Debian, la plupart des logiciels sont mis à jour. On notera :

    • KeePassX (gestionnaire multi‐plate‐forme de mots de passe) en version 2.0.3, votre base de données sera migrée automatiquement dans le nouveau format KeePassX 2 ;
    • Enigmail (GPG pour Thunderbird) en version 1.9.6 ;
    • MAT (Metadata Anonymisation Toolkit) en version 0.6.1.

    Changements

    Quelques changements notables ont été effectués :

    • l’icône d’état de Pidgin a été retirée de la barre du haut et remplacée par des fenêtres de notification ;
    • la boîte de recherche et la recherche via la barre d’adresse ont été retirées du navigateur non sécurisé ;
    • l’option pour garder le stockage persistant en lecture seule a été retirée, car très peu de monde l’utilisait et elle provoquait confusion et bogues inattendus.

    Qu’y a‐t‐il dans les tuyaux ?

    Tails 3.1 est prévu pour sortir le 8 août 2017. La feuille de route indique ce vers quoi le projet se dirige. Le projet a d’ailleurs besoin de votre aide et il existe de nombreux moyens de contribuer à Tails (faire un don est une manière). N’hésitez pas à venir voir ses développeurs !


    Tails tire toute sa vertu de l’utilisation de Tor, le meilleur réseau d’anonymisation disponible. La version 7.0 du navigateur sécurisé Tor Browser est sortie en même temps que Tails. En voici une présentation résumée :


    Tor Browser 7.0

    Basé sur Firefox 52 ESR, la dernière version à jour, qui s’améliore dans de nombreux secteurs. Concernant Firefox, il est recommandé de lire la dépêche complète qui vient de paraître.

    logo Tor Browser

    DCA : Défense Contre Attaques

    Le mode multi‐processeur de Mozilla (Electrolysis ou e10s) et l’activation du bac à sable (isolation par sandboxing) comptent dans les principales nouveautés de Tor Browser 7.0. La version Windows du bac à sable n’est pas finie (mais le portage vers e10s est terminé), tandis que sur GNU/Linux et macOS, e10s et le content sandboxing sont activés par défaut dans Tor Browser 7.0. Les utilisateurs de GNU/Linux et macOS peuvent même aller plus loin en utilisant seulement des sockets du domaine UNIX pour communiquer via Tor (attention, c’est socket et sandboxing).

    Le vaisseau fantôme

    Tor prend soin de votre anonymat !
    Les cookies, les requêtes pour voir le source et l’API des permissions d'API sont isolées de la première partie de l’URL, excepté le domaine, pour améliorer la résistance au suivi à la trace.

    Pour fausser l’identification par signature unique (identité unique du navigateur par prise d’empreinte (fingerprinting) Tor Browser désactive et modifie plusieurs nouveautés de Firefox, notamment WebGL 2, WebAudio, Social, le synthétiseur de parole, les API tactiles et la propriété MediaError.message.

     Renvoi d’ascenseur (vanne)

    On le devine, l’équipe Tor est obligée de maintenir plusieurs dizaines de modifications sur Firefox. Car l’invisibilité n’est pas confortable pour les utilisateurs, de sorte qu’il est impossible d’intégrer ces modifications au tronc commun. Néanmoins, les deux équipes collaborent maintenant à travers le projet Tor uplift pour améliorer un peu Firefox et tenir les modifications à jour.

    Quelques problèmes à prévoir

    • Firefox 52 ne prend plus ALSA en charge : sans PulseAudio, vous n’aurez donc plus de son sous GNU/Linux ;
    • le téléchargement via le lecteur PDF est cassé : il faudra enregistrer en faisant un clic droit sur le fichier ;
    • un bogue de l’extension NoScript fait geler Tor Browser avec quelques sites Web.

    Lire les commentaires

  • Un nouveau visualiseur de PDF sous Linux (Journaux LinuxFR)

    Bonjour,

    il y a peu de visualiseurs de fichiers PDF conviviaux et rapides sous Linux : Evince et Okular sont excellents mais parfois à l'impression il peut y avoir de petits problèmes (caractères mal espacés, signes moins qui disparaissent, etc.). Le vénérable xpdf est… vénérable. Il y en a d'autres : récemment j'avais trouvé qpdfview, agréable mais pas encore au niveau…

    Par ailleurs Adobe Reader n'est plus développé sous Linux. La dernière version disponible est la 9.5.5. Elle marche bien pour le moment, mais qu'en sera t-il à l'avenir ?

    Mais bonne nouvelle, la société Qoppa Software, éditrice de l'excellent PDF Studio (concurrent d'Adobe Acrobat pour l'édition de fichiers PDF, comptez 90 euros pour la version standard et 130 euros pour la version pro) propose un nouveau visualiseur gratuit PDF Studio Viewer, basé sur la dernière version de PDF Studio (la version 12), qui vient de sortir ces jours-ci.

    PDF Studio Viewer est multi-plateforme et s'avère extrêmement rapide pour l'affichage et la navigation et propose plein de petits outils sympas (la loupe, la prise d'instantanés, etc.). L'impression fonctionne bien, même si je n'ai encore fait que peu de tests.

    Seul bémol pour le moment, je n'ai pas trouvé de mode plein écran, bien agréable pourtant pour lire à l'écran. Il y a bien un mode de lecture, mais pas en plein écran.

    Bref, ce nouveau visualiseur s'avère une alternative intéressante aux classiques Evince et Okular lorsque ceux-ci ont des vapeurs (par cette canicule)…

    Un petit truc pour améliorer le look and feel : éditer le fichier .pdfstudioviewer12/settings.xml et mettre "GTK+" à la place de "Nimbus" ou "Metal" dans le champ LookFeel et vous aurez un aspect GTK+ natif de votre interface.

    Le lien pour télécharger PDF Studio Viewer : https://www.qoppa.com/pdfstudioviewer/

    Lire les commentaires

  • La Scop Les-Tilleuls.coop recrute ! (Journaux LinuxFR)

    Bonjour Journal,

    Notre société coopérative Les-Tilleuls.coop recherche des développeurs(es) back (PHP / API Platform / Symfony ou Node) ainsi que des développeurs(es) front (React / React Native ou Angular).
    Une dizaine de postes sont à pourvoir dans nos bureaux de Lille, Paris et Amiens.

    Les-Tilleuls.coop est une Scop (Société Coopérative et Participative), cela signifie que :

    • tous les nouveaux arrivants deviennent associés de la société
    • l'ensemble des décisions sont prises démocratiquement (1 personne = 1 voix) par les coopérateurs
    • les bénéfices générés sont répartis équitablement entre tous les salariés (l'an dernier, cela représentait environ 10 000 € par personne ; venant en plus du salaire)

    N'hésitez pas à nous contacter via jobs@les-tilleuls.coop

    Plus de détail sur les technologies utilisées et les profils recherchés sur notre site : https://les-tilleuls.coop/fr/jobs

    Lire les commentaires

  • PipeWire veut unifier la gestion des flux audio et video (Journaux LinuxFR)

    TLDR; c'est résumé sur le site web de Pipewire

    Qui parmi les lecteurs réguliers de LinuxFr.org n'a jamais entendu parler de PulseAudio ? Pour les profanes, rappelons que PulseAudio(1) est une brique logicielle que l'on retrouve au sein de nombreuses distributions GNU/Linux. Son rôle est de recevoir l'ensemble des flux audio issus des différents logiciels, et de les transmettre ensuite à une carte son ou bien un autre équipement à travers le réseau - par exemple un PC dédié au Home Cinema (HTPC). Il s'agit d'une alternative à un autre serveur de son plus ancien nommé Jack, que PulseAudio visait à remplacer, sujet hautement polémique s'il en est.

    Hé bien Wim Taymans, connu pour son travail sur Gstreamer (voir la page Wikipedia anglosaxone le concernant), travaille pour le compte de RedHat sur un logiciel du nom de Pipewire (anciennement Pinos). Ce logiciel dont le nom de code était PulseVideo est inspiré de vous aurez deviné quoi. Pulsevideo visait à permettre à plusieurs applications d'accéder simultanément à un même flux vidéo, tel que celui d'une webcam, comme l'indique la maquette de WimManley sur Github

    L'intérêt ? Christian Schaller (salarié RedHat) nous le présentait il y a 2 ans sur son blog, du moins pour ce qui concerne Fedora. Il peut s'agir par exemple de faire des démos logicielles en combinant l'enregistrement d'écran avec la webcam. Les applications isolées dans un bac à sable devraient également en bénéficier pour exposer leurs flux vidéo et audio. Mais à l'époque, non non, il n'était pas question de remplacer PulseAudio nous assurait-on.

    Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts et Schaller évoque Pipewire parmis les perspectives de Fedora Workstation 26 et au-delà. Les ambitions sont autrement plus grandes que celles affichées autrefois car il est désormais question d'« unifier l'audio et la vidéo sur Linux ». Et ça veut dire unifier l'audio, donc « gérer l'audio d'une manière qui non seulement couvre les cas d'utilisation de PulseAudio, mais aussi ceux gérés par Jack aujourd'hui »…

    PipeWire fera-t-il disparaître PulseAudio, et aura-t-il la peau des trolls qui depuis 12 ans se repaissaient de cet inépuisable sujet de conversation ?


    1. PulseAudio est aujourd'hui maintenu par Arun Raghavan et Tanu Kaskinen. Ce dernier a récemment lancé une campagne de financement parce qu'après tout, c'est pas parce qu'on aime ce qu'on fait qu'on doit pas être payé.

    Lire les commentaires

  • Wiki Ubuntu-fr: réunion de la dernière chance lundi 26 juin 2017 (Journaux LinuxFR)

    Sommaire

    Ce journal traite du wiki Ubuntu francophone. De son histoire, son état actuel. Et de l'effort actuel de la communauté pour le moderniser.

    Le wiki et moi

    C'est quoi 10 ans dans l'informatique? D'aucuns diront que c'est une éternité. Mais pour ma part j'ai parfois l'impression que c'était hier. J'ai découvert le monde de linux en 2007 avec Ubuntu 7.04, Feisty Fawn. A l'époque la page d'accueil de la documentation ressemblait à ceci. Jeune enthousiaste, je me suis vite lancé à corps perdu dans les tweaks les plus improbables, de l'installation de versions beta aux tentatives sans fin de faire enfin marcher le cube de compiz fusion. De distribution en distribution il y avait toujours un truc qui ne marchait pas, tantôt le wifi, tantôt la carte graphique, tantôt l'imprimante.. et de bidouille en bidouille, j'ai beaucoup lu la doc, j'y ai participé, j'ai créé de nombreuses pages dont une quinzaine existe encore.

    Oh et puis du coup je me suis retrouvé sur la mailing list des contributeurs du wiki, j'y ai participé d'abord timidement et puis comme personne ne mordait avec de plus en plus d'aisance et j'ai fini par intégrer l'équipe des administrateurs.

    Administrer le wiki francophone d'Ubuntu

    Le travail d'administrateur c'est super! On est au service de la communauté, on oriente les contributeurs, on cadre les chantiers en cours, on lance les débats pour définir les prochaines orientations, on essaie de faire en sorte que le wiki vive bien et que les contributeurs soient heureux :).

    …Mais il faut bien l'avouer, c'est aussi parfois très pénible, fatigant, lassant, usant. La lassitude de former des tas de nouveaux gens qui ne restent pas très longtemps. La lassitude de devoir être derrière les gens qui ne respectent pas les normes d'édition du wiki, qui balancent du sudo en veux-tu en voila, avec des lignes de commandes sans aucune explication de contexte alors que certaines sont dangereuses et qu'il faut comprendre ce qu'on fait lorsqu'on les utilise, et puis il y a le vandalisme, les gens qui sont de mauvaise foi, qui t'engueulent comme un poisson pourri pour finalement se rendre compte que tu n'y es pour rien.. Bref c'est un peu comme tout job de responsabilité dans une association bénévole, on donne beaucoup, on encaisse pas mal, on tient la distance comme on peut ;)

    Et si la distance est parfois un peu ca………l……m….e, elle est parfois également passionnante! Vous avez entendu parler du chantier pour refaire la page d'accueil de la documentation? Non? C'est dingue j'ai encore l'impression que c'était hier, regardez, voila la page de récapitulatif qui avait été écrite à l'époque, résultat de centaines de mails échangés sur la mailing list, de débats parfois contradictoires, fruit d'une âpre bataille d'opinions pour trouver des convergences entre tous les participants et obtenir un consensus. Et la voila la nouvelle page d'accueil, toute belle, flambant neuve, le résultat de tous nos efforts! Mais c'était en 2009 qu'elle est sortie et rien n'a changé depuis ou presque.

    Autopsie d'un wiki

    Notre documentation a un peu vieilli. Elle comporte de nombreuses pages obsolètes ou non maintenues. Certaines pages mixent du contenu pertinent et des choses qui ne sont plus d'actualité. Et puis elle n'a jamais pris le virage du support des mobiles et tablettes, le fameux responsive design, comme disent les webmaster pour désigner cette capacité qu'a un site internet à adapter sa présentation à la taille de l'écran sur lequel il est consulté.

    La communauté aussi a vieilli. On a beaucoup de contributeurs qui sont partis et peu qui sont arrivés. L'équipe des administrateurs n'a pas vu de nouveau membre depuis plus de 5 ans et on a tous fait des pauses plus ou moins longues avec moins de temps libre et une motivation variable. Aujourd'hui il y a environ 5 fois moins de modifications qu'il y a dix ans, et les gens qui sont là font ce qu'ils peuvent pour maintenir la barque à flot.

    Chutes d'eau en vue!

    Il y a quelque temps, Canonical, la société qui gère Ubuntu a annoncé l'abandon d'Unity, cette interface qu'elle a porté pendant 4 ans en pariant sur la convergence des supports mobiles et ordinateurs fixes avec un seul système d'exploitation pour tous. L'idée n'ayant pas fonctionné, elle est abandonnée. Et ça fait autant de pages consacrées à Unity (heureusement pas si nombreuses) qui vont devenir obsolètes. En avril 2018 sortira la prochaine version d'Ubuntu à longue durée de support la 18.04 LTS. Ca laisse donc une petite année pour préparer la transition.

    Alors avec ceux des administrateurs qui sont encore a peu près d'attaque, on a décidé de donner une chance à la doc et à la communauté francophone.

    Un nouvel espoir

    Le problème c'est qu'on n'y arrivera pas tout seuls. On a un besoin urgent de renouveler l'équipe, on a besoin de nouvelles idées, de gens qui ont des talents de développeurs et de gens qui peuvent juste donner leur avis, ou participer aux travaux de modernisation de la documentation.

    Alors on s'est dit qu'on allait organiser une grande réunion en ligne avec tous les administrateurs, tous les contributeurs, tous les lecteurs, tous les utilisateurs, tous ceux qui aiment la fête de la musique ou pas, tous les curieux, bref tout le monde afin de voir combien on est ce qu'on peut faire, et voir quelles sont les attentes de la communauté et recueillir un maximum d'avis.

    Une réunion au sommet

    L'évènement a été annoncé sur le forum Ubuntu-fr il y a quelques jours et on essaie d'en parler tous azimuts (mais c'est pas facile). Pour faire simple, la réunion aura lieu le 26 juin 2017 à 21h sur Framateam, communauté Ubuntu, canal doc. Si vous n'êtes jamais allé sur Framateam, voici un lien direct d'invitation. Attention il vous faudra un navigateur relativement récent (Firefox 52+, Chrome 43+). Alors on a eu pas mal de débats là dessus, pourquoi Framateam, pourquoi pas rester sur IRC, etc. Mais pour faire simple on cherchait une solution libre et un peu plus pratique qu'IRC (vous pourrez rejoindre en cours de soirée et savoir ce qui s'est dit avant, trop bien!)

    Alors pour cadrer la réunion et espérer qu'elle soit autant que possible productive, on a fait une petite réunion préliminaire dont voici le compte-rendu, afin de déterminer les points à mettre à l'ordre du jour, que voici également. Bien sûr, tout ça n'est pas figé dans le marbre. On a déjà eu des interventions intéressantes sur le forum ou sur Framateam (le salon est déjà créé vous pouvez venir quand vous voulez), avec des suggestions par exemple pour convertir nos sources et passer de dokuwiki à mediawiki. On espère qu'il y aura des tas d'autres suggestions intéressantes comme ça avant, pendant, après la réunion.

    On espère surtout que ce projet intéressera la communauté. On vous attend nombreux et motivés pour discuter de l'avenir de la doc et pourquoi pas intégrer l'équipe, et pourquoi pas, devenir administrateurs du wiki vous aussi, hé oui! A lundi donc…

    NB: Ne vous fiez pas à la carte de l'agenda du libre, la réunion aura bien lieu sur internet, pas besoin de traverser l'Atlantique, donc ;)

    Lire les commentaires

  • Quid de l'escape-game open-source ? (Journaux LinuxFR)

    Préambule : pour ceux et celles qui ne connaissent pas, l'escape-game - ou jeu d'évasion grandeur nature - est une activité de groupe où l'on doit (généralement, d'où le nom) s'échapper d'une pièce dans laquelle l'équipe est enfermée en fouillant et résolvant des énigmes. Pour plus de détails je vous renvoie vers la page wikipedia.

    J'ai fait quelques recherches et je n'ai pas trouvé de scénario d'escape-game open-source. Et en tant que créateur de salles d'escape-game (depuis pas longtemps), je pèse le pour et le contre.

    Bien que certains aient fait un business de la création/vente de salles d'escape-game, il y a aussi ceux et celles qui revendent leurs salles lorsqu'ils les remplacent. Bien qu'ils y perdraient sur l'aspect financier (quoi-que vu qu'en général ils vendent aussi le matériel et la décoration), je pense que c'est là la raison principale de l'absence d'escape-game open-source.

    Créer une salle d'escape-game est un processus long et fastidieux : il faut qu'elle soit accessible aux débutants mais qu'elle reste intéressante pour les experts et qu'une équipe de 2 joueurs puissent la réussir et en même temps qu'une équipe de 5-6 joueurs ne la finissent pas en 20 minutes.
    En plus de cet équilibre à trouver, il faut que le contenu soit intéressant et que les mécaniques de jeu ne soient pas vues et revues (la lumière noire par exemple).
    Pour finir une salle n'est jamais "finie" : au fur et à mesure que les client passent, on se rend compte que des ajustements sont nécessaires.

    J'aimerai donc mettre sous licence GPL (dans l'idée, mais une adaptation serait sans doute nécessaire) un de mes scénarios. Pour moi le gain serait de récupérer les retours et les améliorations apportées par les autre enseignes qui l'aurait déployé. Pour eux le gain serait bien évidemment l'économie de temps et/ou d'argent.
    Cela permettrait aussi aux enseignes de connaître le contenu des salles de leurs concurrents proches et ainsi d'éviter certaines mécaniques de jeu déjà utilisées.

    Ce qui me freine dans la démarche pour le moment c'est que je veux éviter que les clients "tombent" sur le scénario et perdent la surprise de la salle, mais également comment contrôler et sanctionner les transgresseurs de la licence ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Lire les commentaires

  • Wiki Ubuntu-fr: réunion de la dernière chance lundi 26 juin (Journaux LinuxFR)

    Sommaire

    Ce journal traite du wiki Ubuntu francophone. De son histoire, son état actuel. Et de l'effort actuel de la communauté pour le moderniser.

    Le wiki et moi

    C'est quoi 10 ans dans l'informatique? D'aucuns diront que c'est une éternité. Mais pour ma part j'ai parfois l'impression que c'était hier. J'ai découvert le monde de linux en 2007 avec Ubuntu 7.04, Feisty Fawn. A l'époque la page d'accueil de la documentation ressemblait à ceci. Jeune enthousiaste, je me suis vite lancé à corps perdu dans les tweaks les plus improbables, de l'installation de versions beta aux tentatives sans fin de faire enfin marcher le cube de compiz fusion. De distribution en distribution il y avait toujours un truc qui ne marchait pas, tantôt le wifi, tantôt la carte graphique, tantôt l'imprimante.. et de bidouille en bidouille, j'ai beaucoup lu la doc, j'y ai participé, j'ai créé de nombreuses pages dont une quinzaine existe encore.

    Oh et puis du coup je me suis retrouvé sur la mailing list des contributeurs du wiki, j'y ai participé d'abord timidement et puis comme personne ne mordait avec de plus en plus d'aisance et j'ai fini par intégrer l'équipe des administrateurs.

    Administrer le wiki francophone d'Ubuntu

    Le travail d'administrateur c'est super! On est au service de la communauté, on oriente les contributeurs, on cadre les chantiers en cours, on lance les débats pour définir les prochaines orientations, on essaie de faire en sorte que le wiki vive bien et que les contributeurs soient heureux :).

    …Mais il faut bien l'avouer, c'est aussi parfois très pénible, fatigant, lassant, usant. La lassitude de former des tas de nouveaux gens qui ne restent pas très longtemps. La lassitude de devoir être derrière les gens qui ne respectent pas les normes d'édition du wiki, qui balancent du sudo en veux-tu en voila, avec des lignes de commandes sans aucune explication de contexte alors que certaines sont dangereuses et qu'il faut comprendre ce qu'on fait lorsqu'on les utilise, et puis il y a le vandalisme, les gens qui sont de mauvaise foi, qui t'engueulent comme un poisson pourri pour finalement se rendre compte que tu n'y es pour rien.. Bref c'est un peu comme tout job de responsabilité dans une association bénévole, on donne beaucoup, on encaisse pas mal, on tient la distance comme on peut ;)

    Et si la distance est parfois un peu ca………l……m….e, elle est parfois également passionnante! Vous avez entendu parler du chantier pour refaire la page d'accueil de la documentation? Non? C'est dingue j'ai encore l'impression que c'était hier, regardez, voila la page de récapitulatif qui avait été écrite à l'époque, résultat de centaines de mails échangés sur la mailing list, de débats parfois contradictoires, fruit d'une âpre bataille d'opinions pour trouver des convergences entre tous les participants et obtenir un consensus. Et la voila la nouvelle page d'accueil, toute belle, flambant neuve, le résultat de tous nos efforts! Mais c'était en 2009 qu'elle est sortie et rien n'a changé depuis ou presque.

    Autopsie d'un wiki

    Notre documentation a un peu vieilli. Elle comporte de nombreuses pages obsolètes ou non maintenues. Certaines pages mixent du contenu pertinent et des choses qui ne sont plus d'actualité. Et puis elle n'a jamais pris le virage du support des mobiles et tablettes, le fameux responsive design, comme disent les webmaster pour désigner cette capacité qu'a un site internet à adapter sa présentation à la taille de l'écran sur lequel il est consulté.

    La communauté aussi a vieilli. On a beaucoup de contributeurs qui sont partis et peu qui sont arrivés. L'équipe des administrateurs n'a pas vu de nouveau membre depuis plus de 5 ans et on a tous fait des pauses plus ou moins longues avec moins de temps libre et une motivation variable. Aujourd'hui il y a environ 5 fois moins de modifications qu'il y a dix ans, et les gens qui sont là font ce qu'ils peuvent pour maintenir la barque à flot.

    Chutes d'eau en vue!

    Il y a quelque temps, Canonical, la société qui gère Ubuntu a annoncé l'abandon d'Unity, cette interface qu'elle a porté pendant 4 ans en pariant sur la convergence des supports mobiles et ordinateurs fixes avec un seul système d'exploitation pour tous. L'idée n'ayant pas fonctionné, elle est abandonnée. Et ça fait autant de pages consacrées à Unity (heureusement pas si nombreuses) qui vont devenir obsolètes. En avril 2018 sortira la prochaine version d'Ubuntu à longue durée de support la 18.04 LTS. Ca laisse donc une petite année pour préparer la transition.

    Alors avec ceux des administrateurs qui sont encore a peu près d'attaque, on a décidé de donner une chance à la doc et à la communauté francophone.

    Un nouvel espoir

    Le problème c'est qu'on n'y arrivera pas tout seuls. On a un besoin urgent de renouveler l'équipe, on a besoin de nouvelles idées, de gens qui ont des talents de développeurs et de gens qui peuvent juste donner leur avis, ou participer aux travaux de modernisation de la documentation.

    Alors on s'est dit qu'on allait organiser une grande réunion en ligne avec tous les administrateurs, tous les contributeurs, tous les lecteurs, tous les utilisateurs, tous ceux qui aiment la fête de la musique ou pas, tous les curieux, bref tout le monde afin de voir combien on est ce qu'on peut faire, et voir quelles sont les attentes de la communauté et recueillir un maximum d'avis.

    Une réunion au sommet

    L'évènement a été annoncé sur le forum Ubuntu-fr il y a quelques jours et on essaie d'en parler tous azimuts (mais c'est pas facile). Pour faire simple, la réunion aura lieu le 26 juin à 21h sur Framateam, communauté Ubuntu, canal doc. Si vous n'êtes jamais allé sur Framateam, voici un lien direct d'invitation. Attention il vous faudra un navigateur relativement récent (Firefox 52+, Chrome 43+). Alors on a eu pas mal de débats là dessus, pourquoi Framateam, pourquoi pas rester sur IRC, etc. Mais pour faire simple on cherchait une solution libre et un peu plus pratique qu'IRC (vous pourrez rejoindre en cours de soirée et savoir ce qui s'est dit avant, trop bien!)

    Alors pour cadrer la réunion et espérer qu'elle soit autant que possible productive, on a fait une petite réunion préliminaire dont voici le compte-rendu, afin de déterminer les points à mettre à l'ordre du jour, que voici également. Bien sûr, tout ça n'est pas figé dans le marbre. On a déjà eu des interventions intéressantes sur le forum ou sur Framateam (le salon est déjà créé vous pouvez venir quand vous voulez), avec des suggestions par exemple pour convertir nos sources et passer de dokuwiki à mediawiki. On espère qu'il y aura des tas d'autres suggestions intéressantes comme ça avant, pendant, après la réunion.

    On espère surtout que ce projet intéressera la communauté. On vous attend nombreux et motivés pour discuter de l'avenir de la doc et pourquoi pas intégrer l'équipe, et pourquoi pas, devenir administrateurs du wiki vous aussi, hé oui! A lundi donc…

    NB: Ne vous fiez pas à la carte de l'agenda du libre, la réunion aura bien lieu sur internet, pas besoin de traverser l'Atlantique, donc ;)

    Lire les commentaires

  • Opus 1.2 (Journaux LinuxFR)

    Journal bookmark pour annoncer la sortie d'Opus 1.2.

    Comme vous le savez sans doute Opus est un format ouvert permettant de faire de la compression audio avec pertes. Il s'adapte à un large éventail en fréquence et bitrate afin de couvrir à la fois les besoins de compression de la voix humaine (pour la VOIP) et de compression de la musique.

    Le boulot abattu dans cette version 1.2 à l'air remarquable et une page spéciale très bien foutue qui récapitule toutes les nouveautés est disponible sur le site de Xiph.org. Sur cette page vous pourrez tester des échantillons de voix et de musique à différent bitrate afin de constater les gains en qualité qu'apporte cette nouvelle version.
    Comme en plus Opus 1.2 est moins gourmand au codage et au décodage et a été fuzz-testé pour augmenter la sécurité, c'est la fête complète !

    Lire les commentaires

  • Opus 1.2 (Journaux LinuxFR)

    Journal bookmark pour annoncer la sortie d'Opus 1.2.

    Comme vous le savez sans doute Opus est un format ouvert permettant de faire de la compression audio avec pertes. Il s'adapte à un large éventail en fréquence et bitrate afin de couvrir à la fois les besoins de compression de la voix humaine (pour la VOIP) et de compression de la musique.

    Le boulot abattu dans cette version 1.2 à l'air remarquable et une page spéciale très bien foutue qui récapitule toutes les nouveautés est disponible sur le site de Xiph.org. Sur cette page vous pourrez tester des échantillons de voix et de musique à différent bitrate afin de constater les gains en qualité qu'apporte cette nouvelle version.
    Comme en plus Opus 1.2 est moins gourmand au codage et au décodage et a été fuzz-testé pour augmenter la sécurité, c'est la fête complète !

    Lire les commentaires

  • Stack clash : couroucoucouroucoucou (Journaux LinuxFR)

    Je suis en session d'examen, je n'ai pas le temps de faire un résumé. Je pose donc la source authentique ici. Cherchez avec les mots clefs Stack clash dans votre moteur de recherche favori pour de la vulgarisation. Cela parle de sécu., d'écrasage de pile avec des exploits fournis pour une grande variété de unix-like.

    Lire les commentaires

  • Sortie d'Audource (Journaux LinuxFR)

    Bonjour Nal,

    J’ai releasé vendredi la version 0.1 d’#Audource, un projet commencé (et laissé tel quel jusqu’à hier soir) il y 8 mois.

    logo d'audource : un casque audio

    Il permet de générer de la musique style http://bitlisten.com à partir de l’historique d’un dépôt git Inutile donc indispensable 😃

    Contrairement à mes autres logiciels, il est écrit en Python.

    Liens :
    - Source : https://framagit.org/luc/audource
    - Exemple de musique : https://framagit.org/luc/audource/builds/artifacts/master/download?job=lutim

    Lire les commentaires

Mat matador -bop me true jam !-
En Madame Malstrom t'est né
Dents et morts l'âme m'a damné
Majeur tempo broda tam-tam.
-- Rapilly, Robert